Accueil Monde Afrique

Ouganda: la victoire de Museveni suscite plus de gêne que d’éloges

Avec près de 60 % des voix, la victoire de Yoweri Museveni à l’élection présidentielle ougandaise n’a provoqué ni joie ni surprise. Au pouvoir depuis 1986, le président risque de paraître une anomalie dans une région qui change rapidement.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 3 min

La victoire de Yoweri Museveni, proclamé vainqueur de l’élection présidentielle en Ouganda avec 58,6 % des voix, n’a suscité ni joie ni surprise. En effet, ayant verrouillé les réseaux sociaux, perturbé internet, mis en place une commission électorale étroitement contrôlée et assigné à résidence son principal opposant, le chanteur Bobi Wine, le président ougandais, au pouvoir depuis 1986, n’a pris aucun risque. A court ou moyen terme, il pourrait cependant être confronté au défi des jeunes générations qui représentent 80 % de la population et ne se reconnaissent plus dans celui que les Américains considéraient autrefois comme le chef de file des « Young African Leaders » au même titre que le Rwandais Paul Kagame.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Afrique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs