Accueil Société

Coronavirus: le combat contre le variant anglais se met doucement en place

Face au variant anglais, les bourgmestres peuvent comme à Anvers prendre des mesures radicales. Mais sans une stratégie claire, il n’y aura pas d’adhésion de la population et la protection ne sera qu’une illusion.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 5 min

Les enfants des communes d’Edegem et Kontich, près d’Anvers, ne sont retournés à l’école ce lundi que le temps de se faire tester au coronavirus. Comme leurs parents et, au total, près de 5.000 habitants, ils sont contraints à la quarantaine pour plus d’une semaine. La faute au fameux variant anglais du covid-19, qui tient en haleine experts et politiques depuis le début de cette année 2021. On sait désormais que plusieurs centaines de Belges ont contracté la version « mutante » dont on a déterminé qu’elle était plus contagieuse que la précédente. Voilà pourquoi les bourgmestres de ces communes ont instauré un « quasi-lockdown complet » cette semaine. Outre les écoles, toutes les activités en extérieur sont supprimées. Tous ceux qui ont été en contact avec une personne, elle-même en contact avec un cas suspect, doivent être testés et s’isoler.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

4 Commentaires

  • Posté par Fuld Daniel, mardi 19 janvier 2021, 16:26

    En Belgique, on étudie, on demande à d'autres de réfléchir, on fait des propositions... Bref on prend du temps pendant les gens continuent à faire ce qu'ils veulent et s'en f... et que l'épidémie s'étend de plus belle. Convaincre ? On me fait rire ! Sérieusement, il ne peut y avoir que des mesures contraignantes contrôlables avec un monde politique responsable qui prend ses responsabilités. Tout les restant, c'est du blabla !!!

  • Posté par Carion Claude, mardi 19 janvier 2021, 11:19

    Tout est dans le doucement ......

  • Posté par Coulon Michel, mardi 19 janvier 2021, 10:21

    il faut surtout empêcher les pouvoirs locaux (bourgmestres et gouverneurs) de décider n'importe quoi en "football paniek" et de demander l'aval des pouvoirs régionaux avant de rendre des mesures. je me souviens par exemple du bourgmestre de jette qui voulait mettre en quarantaine les retours de zone orange pour sa commune ou du port du masque seul dans sa voiture ou dans les bois. A quand un test négatif pour entrer dans Knocke?

  • Posté par Casimir Marianne, lundi 18 janvier 2021, 18:57

    Maxime Daye n'est pas Bourgmestre de Braine l' Alleud mais de Braine-le-Comte .

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs