Accueil

Ces plateformes alternatives chéries des trumpistes

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

Gab, le Twitter d’extrême droite

Plateforme hybride entre Twitter et Facebook, Gab a été lancé en 2016. Ses règles d’utilisation, particulièrement, ont attiré une communauté d’extrême droite bannie des réseaux sociaux traditionnels, de l’alt-right classique aux néo-nazis, en passant par les suprémacistes blancs.

Parler, le paradis des ultra-conservateurs

Lancé en 2018 comme alternative à un Twitter jugé trop porté sur la censure, Parler est une plateforme de microblogging qui se dit farouchement attachée à la liberté d’expression. Apprécié de l’extrême droite classique (Marion Maréchal Le Pen y est inscrite), c’est également le repaire des proches de Donald Trump. Il est temporairement hors ligne, Amazon ayant décidé de stopper son hébergement.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs