Accueil Économie Entreprises

Le train sous la Manche boit la tasse à cause du covid

Brexit + covid = double peine pour l’Eurostar. Le train sous la Manche a perdu plus de 85 % de sa clientèle. Société française basée à Londres, l’opérateur attend de savoir qui doit, veut ou peut l’aider : la France ou la Grande-Bretagne ?

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 4 min

Les nouvelles mesures de lutte contre la propagation du covid-19, de part et d’autre de la Manche (quarantaine imposée à l’arrivée…), n’arrangent pas le trafic de l’Eurostar qui a perdu 85 % de sa clientèle en 2020 et plus encore depuis le début de 2021. Ne subsistent que deux trains par jour entre Londres et Paris d’une part, Londres, Bruxelles et Amsterdam de l’autre, contre plus d’une vingtaine de trains par jour « avant ». Avant le corona et avant le Brexit puisque le dossier de l’Eurostar réussit à cumuler les deux problèmes du moment de manière rare. Seul lien ferroviaire entre des Etats membres de l’Union européenne jusqu’il y a peu, l’Eurostar est aujourd’hui dans une situation un peu plus complexe, mêlant contrôles douaniers (nourriture réglementée, toute valeur de plus de 300 euros doit être déclarée…) et sanitaires. Autrefois fruit d’un partenariat entre différents opérateurs (SNCB, SNCF…), c’est aujourd’hui un opérateur ferroviaire autonome qui ne dépend plus directement des États partenaires.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par Termam Alexis, mardi 19 janvier 2021, 15:01

    Vu que les britanniques sont autosuffisants (surtout mentalement), plus besoin de liaisons ni par train ni par avion ni par bateau. Comme çà, ce sera le plein emploi pour la pêche, l'agriculture, le tourisme (interne), les services et par dessus tout çà les finances. Vive la Grande-Bretagne.

  • Posté par Belecotec bernard, mardi 19 janvier 2021, 14:43

    "Les supporters d’Eurostar réclament donc que celui-ci puisse bénéficier du même type d’aides (prêts, allégement des taux…) POUR VOIR LA FIN DU TUNNEL et revoir quotidiennement celui sous la Manche à de nombreuses reprises." : malheureux ( et on espère involontaire) jeux de mots et pauvre langue française...

Aussi en Entreprises

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs