Accueil Immo

Julie Tessier: «Une approche humaine dans un cadre professionnel»

Après un passage chez Equilis, Julie Tessier est de retour au sein du réseau Trevi. Elle vient d’ouvrir sa propre agence à Gembloux, concrétisant ainsi un projet qui lui tenait particulièrement à cœur.

Temps de lecture: 3 min

Quel est votre parcours dans l’immobilier ?

Après un master en sciences de gestion à la Louvain School of Management, je suis devenue agent immobilier pour Trevi Closon en 2012. Plus le temps passe et plus je pense que c’était davantage le destin que le hasard car l’immobilier mêle des aspects commercial, social et de droit qui correspondent à ce que j’aime. J’ai évolué au sein de Trevi Closon jusqu’à devenir manager pour les cinq agences. Ensuite, comme j’étais très attirée par l’immobilier neuf, j’ai travaillé pour le développeur Equilis pendant deux ans.

Vous avez quitté ce poste pour revenir chez Trevi et ouvrir votre agence à Gembloux. Quel a été l’élément déclencheur ?

J’aimais beaucoup mon travail chez Equilis, mais j’ai toujours voulu avoir une société à moi dans laquelle je pourrais insuffler ma touche personnelle. Habitant à Sombreffe depuis trente ans et ayant étudié à Louvain-la-Neuve, je suis très attachée au nord de la province de Namur et à l’est du Brabant wallon, et c’est là que je voulais m’implanter. Lorsque j’ai appris que Trevi cherchait un partenaire pour ouvrir une agence couvrant ce territoire, je me suis dit que je ne pouvais pas rater cette occasion.

Pourquoi avoir choisi d’intégrer votre agence dans un réseau ?

Ayant travaillé chez Trevi pendant plusieurs années, je savais que le réseau était en adéquation avec mes valeurs de professionnalisme, de sécurité et d’efficacité. Je peux bénéficier de l’expertise, des outils et de la force du réseau, ce qui est profitable également à la clientèle. Et puis cela permet de ne pas être seule, même si j’ai décidé de débuter avec une collaboratrice pour assurer un service réactif et performant. Je recherche également des délégués pour grossir petit à petit l’équipe.

Ouvrir une agence en cette période de crise sanitaire peut sembler risqué… Comment le vivez-vous et de quelle façon comptez-vous travailler ?

Malgré le covid, nous avons maintenu l’ouverture de l’agence en janvier comme prévu. Je pense que le marché immobilier devrait être porteur cette année et l’arrivée du vaccin est plutôt rassurante. Je souhaite que mon agence offre un service de qualité, une approche humaine dans un cadre professionnel. Je tiens aussi à ce que mes collaborateurs connaissent bien la région car nous ne sommes pas juste là pour faire du business, mais pour participer à la vie économique locale. Quand la situation le permettra, j’envisage par exemple d’organiser des rencontres à thèmes au cours desquelles on pourra conseiller les investisseurs, le tout autour de produits locaux.

Envisagez-vous de proposer de l’immobilier neuf ?

Oui, car c’est un domaine que j’affectionne et, tout comme le viager, cela fait partie des compétences que j’ai acquises via Trevi et cela nous aide à nous démarquer. C’est un travail un peu différent et qui demande davantage de réflexion tant avec les acheteurs qu’avec les promoteurs, mais c’est justement ce qui me plaît.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Immo

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Lesoir Immo Voir les articles de Lesoir Immo