Accueil

La presse sportive dans les cordes

Pour assurer sa survie, et son rang, les titres doivent se réinventer.

Article réservé aux abonnés
Responsable du pôle Multimédias Temps de lecture: 2 min

Longtemps, L’Equipe a bénéficié de conditions de marché très favorables : un quasi-monopole sur l’information sportive (là où, en Italie, en Espagne ou au Portugal plusieurs titres s’affrontent), des ventes au numéro très réactives à l’actu… Mais les temps ont changé : le jeune public s’est tourné vers le tout gratuit du web, le streaming illégal de compétitions et les groupes de supporters sur les réseaux sociaux. S’ajoutent à cela la disette du confinement, et voilà une bonne partie de la presse sportive internationale désormais sur le banc de touche.

Se réinventer apparaît comme l’unique issue. Ce qui, par définition, exige des moyens. L’enjeu : créer de la valeur ajoutée. Et émerger d’un flux gargantuesque d’informations. L’an dernier, L’Equipe a par exemple misé sur des séries autour de thématiques traitées en profondeur. Bingo, les abonnements ont suivi. Dans un autre genre, décalé, So Foot s’est fendu de directs commentés d’émissions de télé-réalité, comme Koh-Lanta.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs