Passation de pouvoir à Washington: une cérémonie d’investiture en mode mineur

Le podium principal devrait n’accueillir que 200 personnes, alors que sa capacité est de 1.600 invités.
Le podium principal devrait n’accueillir que 200 personnes, alors que sa capacité est de 1.600 invités. - Patrick Semansky/AFP.

Au jeu du « qui attire la plus grande foule lors de sa cérémonie d’investiture », Joe Biden va perdre à coup sûr. Il y a quatre ans, l’affluence dans le parc du National Mall avait suscité une polémique, Donald Trump hurlant à la manipulation de photos montrant une foule clairsemée.

Joe Biden n’aura pas ce problème : toute la journée de célébration se fera en mode mineur. Les Américains ont interdiction de se rassembler sur le National Mall, ce mercredi. Et pour cause, le nouveau président des Etats-Unis, qui a dans sa priorité absolue de stopper l’hécatombe qui mine son pays, ne veut pas aggraver la situation sanitaire. Le Comité d’investiture présidentiel « exhorte les Américains à rester à la maison, éviter les voyages et limiter les rassemblements pendant l’investiture ». Traditionnellement, près de 200.000 personnes peuvent assister à la cérémonie, grâce à l’entremise de leurs représentants au Congrès. Cette fois, chaque membre du Congrès n’aura droit qu’à deux invités.

Ces mesures de sécurité sanitaire permettront également une meilleure surveillance dans un contexte extrêmement tendu : 25.000 gardes nationaux sont déployés pour éviter débordements et attentats. « Notre but est de créer une investiture qui met les gens en sécurité, honore les grandes traditions de la présidence et qui soit une vitrine de la nouvelle vision de l’Amérique par l’administration Biden-Harris », a annoncé le dirigeant du comité Tony Allen.

Des VIP… de loin

Pas de parade le long de la Pennsylvania avenue, ni de saluts à la foule depuis la voiture présidentielle. Pas question d’ultra-glamour bal inaugural non plus. Mais le nouveau président des Etats-Unis n’entend pas déroger à une autre tradition : arborer une pléthore de stars en soutiens politiques. Quand Donald Trump avait eu du mal à convaincre le show-biz de participer à sa cérémonie, Joe Biden s’offre Lady Gaga comme interprète de l’hymne national. Et Jennifer Lopez à l’animation musicale. Et Tom Hanks, John Legend, Bruce Springsteen… dans une émission télévisée en prime time « pour rendre hommage aux héros américains en première ligne face à la pandémie ».

Distanciation, événements virtuels… Cette cérémonie doit donc être un modèle des mesures à suivre pour éviter la propagation du virus. Parmi les VIP, la jauge sera réduite. Seules 200 personnes se trouveront sur le podium principal installé sur les marches du Capitole. Une scène qui peut normalement accueillir 1.600 invités. Les quelques personnes triées sur le volet seront masquées, à distance les unes des autres. Joe Biden se pliera évidemment à ces mesures, mais a précisé qu’il ne porterait pas de masque au moment de son discours. Un discours grave et solennel qui devrait rendre hommage aux soignants sous le feu du virus depuis le mois de mars.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous