Accueil Monde Union européenne

Sortir des limbes la Conférence sur l’avenir de l’Europe: le Portugal à la manœuvre

Le Premier ministre portugais, dont le pays assure la présidence rotative de l’UE, en mission de déminage à Bruxelles.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 4 min

La Conférence sur l’avenir de l’Europe devait s’ouvrir en mai 2020. Il n’en a rien été. Ce barnum des institutions européennes censé inviter (notamment) les citoyens à « repenser l’UE » pour les dix ans à venir « et au-delà » joue l’Arlésienne. La faute, un peu, au covid. Mais, surtout, à l’incapacité persistante de la Commission, du Parlement et du Conseil (les gouvernements nationaux) à accorder leurs violons pour trancher la question, manifestement brûlante : quel(s) pilote(s) dans l’avion pour faire atterrir le projet ?

Face au blocage, c’est au tour de la nouvelle présidence semestrielle tournante de l’UE de se mettre à la barre : le Portugal, après l’Allemagne. Le Premier ministre portugais, Antonio Costa, débarque ce mercredi à Bruxelles pour une mission de déminage. Objectif : (tenter de) débloquer la Conférence.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Union Européenne

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs