Accueil Opinions Éditos

L’entêtement sans issue d’un mauvais perdant, Donald Trump

Donald Trump, un président sortant qui ne respecte rien, clamant qu’on lui a volé « sa » victoire, dénonçant, sans preuves, des « fraudes massives ». Les Américains, la démocratie, le monde entier méritent mieux que ce triste spectacle.

Article réservé aux abonnés
Chef du service Monde Temps de lecture: 3 min

Qui aurait imaginé un jour que les Etats-Unis allaient en arriver là ? Un président sortant qui ne respecte rien, qui estime qu’on lui a volé « sa » victoire « légale », qui avance sans la moindre preuve « qu’il y a eu des fraudes massives » et que le système est « corrompu ». Il se garde bien de rappeler que c’est le même système qui l’a mené à la Maison-Blanche il y a quatre ans ; résultat qu’il n’avait – évidemment – pas contesté puisqu’il avait emporté la mise.

Qui dans son entourage proche osera dire au 45e président qu’il est temps d’arrêter les frais ? Qui osera dire au candidat républicain que les nombreuses actions en justice qu’il a ordonnées à sa légion d’avocats n’y changeront rien ? Sauf si, bien entendu, des preuves de fraude massive sont apportées par la justice et les observateurs ; ce qui n’est pas le cas jusqu’à présent.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Éditos

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs