Accueil Société Régions Bruxelles

Pourquoi Mohamed Abrini est bien l’homme au chapeau

Le parquet est formel, le copain de quartier de Salah Abdeslam est le troisième homme du commando de Zaventem. Les terroristes devaient initialement frapper en France, mais craignaient de se faire serrer entre-temps.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 5 min

Abrini a livré les aveux attendus, mettant ainsi fin à la traque de l’homme au chapeau. Alors que son complice, Salah Abdeslam, reste muré dans le silence, Abrini, dont la cavale s’est achevée vendredi à Anderlecht, a ouvert les vannes lors de sa première audition. Devant les enquêteurs, il a confirmé ce que ces derniers subodoraient : qu’il est bien l’homme au chapeau, le troisième terroriste du commando qui a frappé à Zaventem.

C’est donc lui que l’on voit fuir à pied sur les images prises par les caméras de surveillance pour se rendre à Schaerbeek avant de disparaître des écrans. Qu’a-t-il fait de ses artifices destinés à masquer son identité ? Il affirme s’être débarrassé dans une poubelle de la veste claire qu’il portait ce jour-là. Quant à son chapeau, il l’aurait, toujours selon ses dires, revendu.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par PIRONET, lundi 11 avril 2016, 9:31

    On ne réglera jamais les problèmes de mobilité en multipliant volontairement les entraves à la circulation : c'est comme si un cardiologue rétrécissait les artères pour améliorer la circulation sanguine --> conformément à la logique Mayeur et Cie. La logique, la voici : plus vite vont les voitures, moins de temps elles encombrent les rues, faut même pas être intelligent pour le comprendre... même Mayeur peut le faire, avec un petit effort.

Aussi en Bruxelles

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs