Accueil Sciences et santé

Maladies psychiatriques: la moitié des demandes d’euthanasie acceptées

Une première étude au monde fait le point. Certains malades atteints de dépression profonde, inapaisables, demandent la mort. La question de la « souffrance inapaisable » fait question chez les psys.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 5 min

C’est la première étude au monde à se pencher sur le destin particulier des malades psychiatriques qui demandent l’euthanasie, faisant état d’une souffrance inapaisable par aucun des traitements disponibles. Une question difficile, car de nombreux témoignages protestent contre de nombreux refus d’accorder ce geste par les médecins spécialistes des maladies psychiatriques. Ce que les patients considèrent comme un déni, mais que des médecins justifient par l’espoir que de nouveaux soins puissent soulager leur patient. Menée entre 2007 et 2011, l’étude se base sur le devenir de cent patients qui ont demandé l’euthanasie à leurs médecins et ont consulté la psychiatre Lieve Thienpont, active notamment à l’AZ-VUB. Les demandes d’euthanasie alors que le patient n’est pas dans un état terminal (ce qui implique l’intervention obligatoire d’un médecin supplémentaire spécialisé dans la pathologie concernée) ne représentent que moins de 10 % des 1.200 demandes exaucées chaque année dans notre pays.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Sciences et santé

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs