Accueil Culture Musiques

Tania Giannouli: «Plus qu’à toute autre époque, nous avons besoin de musique»

La pianiste grecque sort un magnifique album en trio, « In fading light », avec un alliage de sonorité singulier : piano, oud et trompette. L’écoute intégrale.

Article réservé aux abonnés
Responsable des "Livres du Soir" Temps de lecture: 3 min

Tania Giannouli est une pianiste singulière. L’artiste grecque cherche toujours à réinventer et à se réinventer. Musiques improvisées, musiques mixées avec de la vidéo, des images, des textes parlés, musiques pour le théâtre : elle multiplie les expériences, explore et se renouvelle encore et toujours.

Avec son dernier album, In Fading Light, Tania Giannouli, au piano et à la composition, reste sur sa voie d’expérimentation, de recherche, d’exploration d’aventure. Avec Andreas Polyzogopoulos à la trompette et Kyriakos Tapakis à l’oud. Grande importance de l’atmosphère, de la sonorité, mais aussi de la mélodie. C’est une musique nostalgique, parfois tragique, parfois véhémente, souvent évanescente comme si, en effet, la lumière s’évanouissait petit à petit.

Piano, Oud et trompette. Voilà un trio inhabituel.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Musiques

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs