Insultes policières à Anderlecht: «Trop de faits de racisme sont relatés dans le chef de certains policiers» déplore Pierre Kompany

Insultes policières à Anderlecht: «Trop de faits de racisme sont relatés dans le chef de certains policiers» déplore Pierre Kompany

Les faits remontent au 22 octobre 2018. Dans une voiture de police, deux policières patrouillent dans un quartier anderlechtois. En se filmant, l’une des deux crie et insulte des passants. « Lemmens tous des macaques. Lemmens, on n’a pas peur. F*** you ! ». Les commentaires dénigrants ne s’arrêtent pas là. « P*****, bande de tapettes », « place Albert ça pue » commentent en rigolant les agentes à bord. Des propos choquants qui ont conduit leur hiérarchie à prendre des sanctions.

Si, depuis une des agentes a démissionné, la seconde sanctionnée et rétrogradée s’en tire finalement à bon compte, relate aujourd’hui Het Laatste Nieuws. Après avoir attaqué sa sanction devant le conseil d'Etat, elle a eu gain de cause suite à un vice de forme dans la procédure.

Réactions politiques

« Toute la lumière doit être faite sur cette affaire et des sanctions doivent être prises », plaide le cdH dans un communiqué.

« Ce sont des faits d’une gravité extrême qui sont relatés. Je demande que cette affaire soit mise à l’ordre du jour de notre prochain conseil de police lundi prochain pour que nous puissions faire toute la transparence et envisager des sanctions », souligne Sofia Bennani (cdH), conseillère de police dans la zone Midi.

Le député humaniste au Parlement bruxellois Pierre Kompany souhaite quant à lui convoquer en urgence la commission Intérieur de l’assemblée régionale. « Trop de faits de racisme sont relatés dans le chef de certains policiers. Après l’affaire Ibrahima et au vu des émeutes qui ont eu lieu, il y a clairement une rupture de confiance envers la police. Il nous faut à tout prix la restaurer et le dialogue est une voie essentielle », estime-t-il.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous