L’actrice française Nathalie Delon est morte

10905957-001

«Ma mère est décédée ce matin à 11 heures, à Paris, entourée de ses proches. Elle est morte d’un cancer rapide», a déclaré à l’AFP le fils de Nathalie et Alain Delon, Anthony. Elle a tourné au total une trentaine de films dans des rôles secondaires jusqu’au début des années 1980, dont «L’Armée des ombres» (1969), également de Jean-Pierre Melville, «Docteur Justice» (1975), de Christian-Jaque, et «Une femme fidèle» (1976), de Roger Vadim. Nathalie Delon passera ensuite derrière la caméra en réalisant «Ils appellent ça un accident» (1982) et «Sweet Lies» (1986), avec Treat Williams. Elle publiera ses souvenirs en 2006.

D’origine espagnole, elle est née Francine Canovas le 1er août 1941 à Oujda, au Maroc, alors sous protectorat français. Elle débarque à Paris en 1962 après avoir quitté son premier mari, Guy Barthélémy, un ancien appelé du contingent, dont elle a une fille.

Passion

La jeune femme aux yeux verts a 21 ans et tombe par hasard, dans une boîte de nuit de la capitale, sur Alain Delon, en pleine ascension et fiancé à Romy Schneider.

S’ensuit une passion clandestine avant que Delon ne quitte Romy pour l’épouser en août 1964 dans la plus stricte intimité. Le couple embarque aussitôt à bord du navire France pour une lune de miel et s’installe à Los Angeles, où elle accouche un mois plus tard de leur fils Anthony.

Très vite, l’atmosphère devient orageuse dans leur superbe villa des hauteurs de Hollywood, et sur le plateau du «Samouraï», l’ambiance est épouvantable entre eux. Ils divorcent en février 1969.

 
 
À la Une du Soir.be
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous