Etats-Unis: le grand retour de Donald Trump

Donald Trump s’est montré déterminé à s’assurer que son mouvement populiste gardera bien le contrôle d’un Parti républicain qui peine à masquer ses divisions.
USA
Décodage
Kevin McCarthy, le leader de la minorité républicaine à la Chambre - ici, à la cérémonie d’investiture de Joe Biden -, navigue à vue entre les différents courants qui déchirent le parti.
Les manifestants pro-Trump se ruent à l’intérieur du Capitole, le 6 janvier dernier: «C’était une manifestation violente qui a mal tourné, ce n’était pas non plus un coup d’Etat», nuance Didier Combeau.
B9725332366Z.1_20201124060544_000+GL8H45F3T.2-0
La candidat démocrate Jon Ossoff
Mitch McConnell, une approbation à reculons.
Mitch McConnell
ap_senate
USA-ELECTION_FLORIDA
06993371
Mitch McConnell. L’homme manque terriblement de charisme, avec sa silhouette effacée, son débit traînant, son air impavide et une tête de tortue, comme disent les Américains.
Masquée et mutique durant les (interminables) remarques préliminaires des sénateurs, Amy Coney Barrett a écouté, immobile, avant de pouvoir prendre la parole.
Ruth Bader Ginsburg était devenue une superstar de la gauche américaine, pour ses combats en faveur du droit des femmes.
Donald Trump lors de son discours d’investiture au dernier jour de la convention républicaine
: «
Nous vaincrons le virus, mettrons fin à la pandémie et émergerons plus forts que jamais
»...
d-20200724-GH4XCW 2020-07-24 23:19:50
Donald Trump répondant aux questions, mercredi devant la Maison Blanche, avant son départ pour le Texas.
PHOTONEWS_10872469-016
HEALTH-CORONAVIRUS_USA
USA-TRUMP_IMPEACHMENT
Donald Trump pourra clamer victoire lors de son discours sur l’état de l’Union au Congrès le 4 février.
19 décembre 1998, Bill Clinton s’exprime après la décision de la Chambre des représentants d’enclencher une procédure d’impeachment contre lui.