Mercato: Jacob Bruun Larsen est attendu comme le dernier renfort d’Anderlecht

PhotoNews
PhotoNews

Un renfort offensif supplémentaire dans les rangs bruxellois pour augmenter la concurrence sur les flancs où Amuzu et Mukairu sont actuellement titulaires. Un gaucher capable d’évoluer sur les deux ailes dont le plus grand fait d’arme semble d’avoir été transféré de Dortmund à Hoffenheim contre la somme de neuf millions d’euros il y a un an.

Une année écoulée compliquée pour Larsen qui n’a disputé que 15 matches pour un total de 561 minutes et une passe décisive. Ne pas être souvent auteur du dernier geste gagnant, c’est souvent ce qu’on lui reproche depuis qu’il a entamé son parcours professionnel alors qu’il est considéré comme une grande promesse du football danois. Il est d’ailleurs en course pour une place dans la sélection du Danemark à l’Euro. Cela passera par de bonnes performances sous la direction de Vincent Kompany. Ce que le garçon à la technique parfois brouillonne et au physique imposant pour un ailier (1m83) n’a pas encore réussi à faire en équipe première que ce soit à Dortmund ou à Hoffenheim après avoir tapé dans l’œil du premier cité qui l’avait convaincu de quitter son club formateur de Lingby à seize ans à peine.

Le Danois devrait être le dernier gros dossier entrant du mercato mauve déjà riche des arrivées de Hahn, Bouchouari, Ashimeru et Diaby.

Pas de départ d’un cadre

Anderlecht ne risque-t-il pas de se retrouver avec un noyau pléthorique? On ne voit pas les choses comme ça à Neerpede, où l’on entend être suffisamment armé dans toutes les lignes pour jouer à fond la fin de la phase classique, la Coupe de Belgique et les Playoffs 1 tant espérés. On ne s’inquiète pas davantage, à l’ombre de saint Guidon, de la pléthore de prêts, Miazga et Nmecha n’excluant pas de prolonger leur séjour et ceux de Diaby, Ashimeru et Mukairu étant tous assortis d’une option d’achat. Pour espérer les lever, il faudra toutefois que les actionnaires trouvent au plus vite une solution pour les indispensables recapitalisation et injection de fonds.

Quoi qu’il en soit, le travail de Titan réalisé par Peter Verbeke n’en sera pas pour autant terminé avec l’arrivée de l’ailier danois d’Hoffenheim. Après avoir déjà recasé Thelin (Kasimpasa), Zulj (Göztepe) et Colassin (Zulte-Waregem) sous la forme de prêts sans option d’achat tout en se débarrassant de Luckassen et Milic, le directeur sportif du RSCA tentera encore d’accentuer un dégraissage qui n’en finit plus depuis l’été dernier. Dimata et Vlap ont marqué des points contre Charleroi, mais seront-ils armés, mentalement, pour supporter la concurrence des Nmecha, Diaby, Aït El Hadj, Verschaeren, Lokonga et Ashimeru ou bien privilégieront-ils l’option du prêt jusqu’en juin? Pour Vranjes, Bakkali, Bundu et Sanneh (les Danois de Aarhus et de Sonderjyske sont intéressés), la question ne se pose pas… à condition de trouver preneur.

Les supporters anderlechtois seront par ailleurs heureux d’apprendre qu’il n’entre aucunement dans les intentions des dirigeants de laisser filer dès cet hiver l’un de ses atouts les plus courtisés (Lokonga, Van Crombrugge, Murillo, Kana, Amuzu). À moins d’une offre improbable, bien entendu, mais ce n’est pas d’actualité.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
  • @News

    Par Xavier Thirion

    Anderlecht

    Anderlecht: deux attaquants plutôt que le ballon

  • Belga

    Par Jonas Bernard

    Standard

    Standard: Mbaye Leye ne veut pas se voiler la face

  • Le Beerschot a égalisé dimanche contre Mouscron à la 94e.

    Par Sébastien Huzler

    Mouscron

    Excel Mouscron: des fins de matches chaotiques

 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous