Accueil Monde Europe

Allemagne: l’armée est-elle infiltrée par les néonazis?

Le procès qui s’ouvre à Leipzig ce vendredi contre un ancien soldat de l’unité d’élite KSK est celui de l’armée allemande (Bundeswehr) mais aussi des forces de sécurité confrontées à des dérives extrémistes dans leurs rangs.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

La soirée avait été bien arrosée. Pour distraire les 70 invités, on avait organisé des lancers de têtes de cochon sur fond de musique nazie. Les « copains » avaient même ramené une « fille » pour fêter le départ du chef de la 2e compagnie du KSK, l’unité d’élite de la Bundeswehr (armée allemande) chargée des interventions spéciales à l’étranger.

Une soirée qui remonte à 2017 mais qui a fortement éclaboussé la réputation d’une armée qui, par principe, s’interdit toute référence à la Wehrmacht (armée d’Hitler) et qui se revendique comme le « bouclier de la démocratie ». La « fille », choquée par la violence de cette beuverie, ira tout raconter à la police. L’enquête sur ce « pot d’adieu » entre militaires d’extrême droite mènera notamment au soldat d’élite Philipp S., lui aussi présent ce soir-là, dont le procès s’ouvre ce vendredi matin au tribunal de grande instance de Leipzig.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

5 Commentaires

  • Posté par Albin S. Carré, samedi 23 janvier 2021, 12:07

    Les "forces de l'ordre" au sens large attirent les fachos comme les mouches le sont par une m..... Il suffit souvent d'être très névrosé par des parents autoritaires et/ou religieux, d'avoir le sentiment de ne rien pouvoir réussir ou d'être incapable de gérer sa liberté et ne voir que la police ou l'armée comme possibilité d'exercer un certain pouvoir sur autrui d'autant que l'on dispose d'armes. Alors, avec un seul petit pois dans la tête, il est facile pour quelque manipulateur d'embrigader ce genre de personnage en le flattant et lui sermonant ce qu'il adore entendre. La réponse est simple, tolérance zéro à l'égard des pourfendeurs de nos libertés!

  • Posté par Patrick Yamedjeu, vendredi 22 janvier 2021, 17:26

    Il n'y a pas qu'en Allemagne et il n'y a pas que l'armée. Regardez comment ont été traités les "manifestants" au Capitole aux USA. Je vous laisse deviner la suite si cela avait été un groupe de gOOOchistes.

  • Posté par DE SCHRIJVER Edgar, vendredi 22 janvier 2021, 13:20

    L'ordre n'est pas une spécialité de la gauche.

  • Posté par Guiot Philippe, vendredi 22 janvier 2021, 17:41

    C'est bien probable mais vous devez oublier les dérives des hordes beuglantes de l'extrème-droite ... encore tout récemment ! En outre, rien ni personne n'empêchait les réunions des anciens combattants teutons après '45 que je sache ! Ils n'ont jamais éradiqué leurs nostalgiques des rangs de l'armée.

  • Posté par Desmet Marc, jeudi 21 janvier 2021, 18:54

    Il faudrait peut-être se demander si il y a des gauchistes (même légers) dans LES polices et LES armées?

Aussi en Europe

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs