Accueil Culture Livres

Jean Graton à tombeaux ouverts

Empereur de la course automobile, Jean Graton est sorti de piste paisiblement, à 97 ans. Père de Michel Vaillant, de Julie Wood et des Labourdet, cet autodidacte de l’âge d’or de la bande dessinée avait signé une centaine d’albums, pied au plancher.

Article réservé aux abonnés
Chef du service Culture Temps de lecture: 6 min

La passion pour le crayon de Jean Graton est née dans Le Soir , en 1931, alors que le jeune Nantais passait des vacances à Bruxelles, chez sa tante Alice. A huit ans, il avait tiré le portrait de son père réparant sa moto devant le garage et gagné notre Concours de dessin. Entre-temps, suite au décès de sa mère, emportée par une attaque cérébrale, il deviendra ajusteur aux Chantiers navals de Bretagne.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Harmignies Philippe, vendredi 22 janvier 2021, 14:25

    Salut l'artiste et merci pour ces passionnantes aventures qui bercés ma jeunesse

Aussi en Livres

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs