Affaire Nethys: Stéphane Moreau interpellé et entendu par la police

Affaire Nethys: Stéphane Moreau interpellé et entendu par la police

Nouveau coup de tonnerre, vendredi matin, dans le dossier judiciaire Nethys. Stéphane Moreau, Bénédicte Bayer et Pol Heyse « ont été interpellés ce matin par l’Office central de répression de la corruption. Ils sont entendus actuellement », assure le procureur général de Liège Christian De Valkeneer. Les trois ex-dirigeants de Nethys, société publique détenue par la Province de Liège et les communes, sont auditionnés dans le cadre du dossier relatif aux plantureuses indemnités dont ils ont bénéficié (15 millions à eux trois) et de la vente opaque de différentes filiales du groupe en mai 2019.

Jeudi soir, dans le cadre de cette même affaire, l’ex-président du comité de rémunération de Nethys, François Fornieri, a été placé sous mandat d’arrêt par le juge d’instruction Frédéric Frenay. Mais il n’était pas seul. Pierre Meyers, ex-président du conseil d’administration de Nethys et membre du même comité de rémunération qui a octroyé les indemnités a, lui aussi, été « placé sous mandat d’arrêt du chef des mêmes inculpations que Monsieur Fornieri », confirme le procureur gérénal. Ils sont soupçonnés de détournement par personne exerçant une fonction publique et d’abus de biens sociaux. Enfin, Jacques Tison, le troisième membre du comité de rémunération de Nethys à l’époque, a été libéré sous condition, conclut M. De Valkeneer. Mais il est inculpé du chef des mêmes préventions.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous