Accueil Économie Entreprises

Affaire Nethys: Stéphane Moreau interpellé et entendu par la police

Après l’arrestation jeudi de François Fornieri, la police auditionne ce vendredi les trois anciens dirigeants du groupe Nethys.

Temps de lecture: 2 min

Nouveau coup de tonnerre, vendredi matin, dans le dossier judiciaire Nethys. Stéphane Moreau, Bénédicte Bayer et Pol Heyse « ont été interpellés ce matin par l’Office central de répression de la corruption. Ils sont entendus actuellement », assure le procureur général de Liège Christian De Valkeneer. Les trois ex-dirigeants de Nethys, société publique détenue par la Province de Liège et les communes, sont auditionnés dans le cadre du dossier relatif aux plantureuses indemnités dont ils ont bénéficié (15 millions à eux trois) et de la vente opaque de différentes filiales du groupe en mai 2019.

Jeudi soir, dans le cadre de cette même affaire, l’ex-président du comité de rémunération de Nethys, François Fornieri, a été placé sous mandat d’arrêt par le juge d’instruction Frédéric Frenay. Mais il n’était pas seul. Pierre Meyers, ex-président du conseil d’administration de Nethys et membre du même comité de rémunération qui a octroyé les indemnités a, lui aussi, été « placé sous mandat d’arrêt du chef des mêmes inculpations que Monsieur Fornieri », confirme le procureur gérénal. Ils sont soupçonnés de détournement par personne exerçant une fonction publique et d’abus de biens sociaux. Enfin, Jacques Tison, le troisième membre du comité de rémunération de Nethys à l’époque, a été libéré sous condition, conclut M. De Valkeneer. Mais il est inculpé du chef des mêmes préventions.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

29 Commentaires

  • Posté par Urbain Jean-Marie, samedi 23 janvier 2021, 21:34

    Esprit principautaire. Les liégeois ne sont pas rancuniers, tant qu'ils votent pour leur parti chéri, les elus et leurs vassaux de tout poil peuvent dormir tranquille. Finalement, a réfléchir, à qui profite le crime financier ?

  • Posté par Urbain Jean-Marie, samedi 23 janvier 2021, 21:34

    Esprit principautaire. Les liégeois ne sont pas rancuniers, tant qu'ils votent pour leur parti chéri, les elus et leurs vassaux de tout poil peuvent dormir tranquille. Finalement, a réfléchir, à qui profite le crime financier ?

  • Posté par Dubois Raymond, vendredi 22 janvier 2021, 15:15

    TRISTE - A une époque - une partie de la population a demandé de couper la tête des nobles - certains ont voulu obtenir les privilèges des "bourgeois "- Les "cols blancs " bien formés ont pris le pouvoir - Ils gèrent certaines administrations et s'enrichissent - La justice devient incapable de réagir - TROP de cas - D'autres prendront la relève - FAUTE de PERSONNES compétentes et motivées ( non vénales ) POUR TRAVAILLER AUX POSTES DE DIRECTION tout continuera -

  • Posté par Debrabander Jean, vendredi 22 janvier 2021, 13:43

    Pour lui aussi, on a pris beaucoup de temps pour l'inculper, bien sûr, de quoi effacer beaucoup de traces ! Et on prendra encore plus de temps, pour en arriver à la prescription, au délai déraisonnable, à une transaction pénale ou à un non-lieu ! Beaucoup de Liégeois haut-placés peuvent dormir tranquille !

  • Posté par L. Jean-Christophe, vendredi 22 janvier 2021, 16:59

    Non, pas réaliste. Populiste. Les preuves dont la magistrature a besoin pour l'inculpation ne peuvent pas être effacées. Par ailleurs elles sont dans les mains de la justice depuis longtemps maintenant. Ce qui prends du temps c'est d'analyser correctement ces preuves et d'ensuite monter un dossier solide de sorte à ce que ces personnes ne puissent échapper à la justice. Alors oui ça prends du temps. Mais vos propos mettent en évidence une méconnaissance du système judiciaire et de la façon dont la justice indépendante travaille. Par ailleurs si les délais concernant ce genre de malversation vous pose un problème je vous propose de vous adresser à Mr Geens et toute la clique de ministres originaires du nord du pays qui réduisent en permanence les budget et le personnel autant de l'inspection des impôts que de la justice. Sans doute aurez-vous alors une meilleure idée de à qui profite le crime.

Plus de commentaires

Aussi en Entreprises

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Retrouvez l'information financière complète

L'information financière
références Voir les articles de références références Tous les jobs