Accueil Opinions Cartes blanches

«Lettre ouverte au vice-premier ministre et ministre de la Justice, Monsieur Vincent Van Quickenborne»

Dans une carte blanche signée par plusieurs dizaines d’universitaires*, Olivia Nederlandt revient sur la situation des personnes détenues en temps de pandémie et adresse au monde politique plusieurs demandes

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 9 min

Monsieur le vice-premier ministre et ministre de la Justice et de la mer du Nord,

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par PINTO Juanita, mercredi 27 janvier 2021, 10:25

    A la lecture de la lettre ouverte d'Olivia Nederlandt au Ministre de la Justice, je suis ravie de constater que les intellectuels prennent la peine de partager leurs réflexions avec un esprit critique comme il se doit dans un Etat de Droit.

  • Posté par PINTO Juanita, mercredi 27 janvier 2021, 10:25

    A la lecture de la lettre ouverte d'Olivia Nederlandt au Ministre de la Justice, je suis ravie de constater que les intellectuels prennent la peine de partager leurs réflexions avec un esprit critique comme il se doit dans un Etat de Droit.

  • Posté par PINTO Juanita, mercredi 27 janvier 2021, 10:25

    A la lecture de la lettre ouverte d'Olivia Nederlandt au Ministre de la Justice, je suis ravie de constater que les intellectuels prennent la peine de partager leurs réflexions avec un esprit critique comme il se doit dans un Etat de Droit.

Aussi en Cartes blanches

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs