Accueil Monde Asie-Pacifique

Japon: l’arrivée de Joe Biden ne rassure pas à Tokyo

Les partisans de Trump battent le pavé dans la capitale nipponne. Les théories conspirationnistes de QAnon résonnent jusque dans l’archipel. Les trumpistes nippons prospèrent sur la crainte d’un Biden trop mou face à Pékin.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

La casquette rouge vissée sur la tête, le drapeau japonais dans une main et la bannière étoilée dans l’autre, plusieurs centaines de Japonais ont manifesté à Tokyo mercredi, peu avant que Joe Biden prête serment à Washington. Bravant le froid, ils ont sillonné les rues de la capitale pendant plusieurs heures, déployé des banderoles dénonçant un « hold-up électoral », et scandé des slogans hostiles à « la censure de Twitter » ou aux « médias menteurs ».

Dans la foule, certains brandissaient la Bible. D’autres arboraient des calicots appelant à la « libération de Hong Kong ». Plusieurs disaient appartenir à la secte chinoise dissoute Falung Gong. Pendant la campagne présidentielle, déjà, ces partisans nippons de Donald Trump avaient plusieurs fois paradé aux sons de « YMCA » : le tube disco préféré de l’ex-Président.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Asie-Pacifique

Humeur Japon: la douleur des femmes à la Cour impériale

La princesse Mako, nièce de l’empereur du Japon, s’est mariée mardi après des années de controverse au sujet de son union avec son fiancé roturier Kei Komuro. Un événement en catimini, dépourvu de toute cérémonie officielle.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs