Accueil Société

Faute de moines, Achel renonce à son label «authentic trappist»

Il n’y a plus que cinq « authentic trappists » en Belgique. Faute de moines, l’abbaye d’Achel a dû renoncer à cette appellation, mais la bière sera toujours produite sous la tutelle de l’abbaye de Westmalle. Achel reste donc une trappiste, mais plus une… « authentic trappist ».

Article réservé aux abonnés
Journaliste de la cellule wallonne Temps de lecture: 6 min

Cela bouge pas mal dans l’univers des brasseries trappistes ces derniers mois, entre nouveaux concepts (les bières de Westvleteren sont désormais livrées, après commande, par messagerie à domicile), nouvelle bière (la Triple Extra de Rochefort) et modernisation des installations de stockage et de soutirage (Orval). Mais à Achel, dans le Limbourg, à un jet de houblon de la frontière néerlandaise, celle qui fut la dernière bière belge arrivée en 2003 dans le cercle restreint des « authentic trappist products » perd son label… tout en restant trappiste. A ne surtout pas confondre avec les bières d’abbaye (Leffe, Grimbergen, Affligem, etc.) qui sont conçues hors abbaye, dans des brasseries privées qui versent des royalties aux monastères concernés.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs