Accueil Société

Comité de concertation: nouveau tour de vis concernant les voyages, nouveau tour de vis policier?

Les gouvernements régionaux et fédéral ont annoncé que contrôles et amendes étaient prévus pour ceux qui enfreindraient l’interdiction des voyages non-essentiels.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 2 min

Les gouvernements régionaux et fédéral ont annoncé que contrôles et amendes étaient prévus pour ceux qui enfreindraient l’interdiction des voyages non-essentiels. Sur VTM vendredi soir, après le Comité de concertation, la ministre de l’Intérieur Annelies Verlinden a reconnu que la police ne pourrait pas surveiller les frontières sans interruption. Mais qu’elle veillerait néanmoins à faire appliquer la mesure d’interdiction.

« Nous comptons sur la compréhension des citoyens que ces mesures sont nécessaires », a-t-elle déclaré. La police mettra sur pied un plan d’action dès samedi pour encadrer les contrôles. Les voyageurs devront porter sur eux une déclaration sur l’honneur que leur voyage est bien essentiel. « La police peut vérifier si la déclaration correspond à la réalité : s’il y a des skis sur le toit d’une voiture, la police aura la puce à l’oreille », a glissé Annelies Verlinden.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

7 Commentaires

  • Posté par Coulon Michel, samedi 23 janvier 2021, 9:34

    J'espère que la perspicacité des gendarmes ne se limitera pas aux skis sur le toit car l'exemple est risible

  • Posté par OPDEBEECK Jean-Marie, vendredi 22 janvier 2021, 23:57

    Je vois que Le Soir a peur de rater la vague contestataire..ces jours-ci il est de bon ton - du moins du côté wallon - de montrer que la priorité sont les problèmes psychologiques de nos pauvres +- confinés plutôt que des victimes du COVID-19.

  • Posté par Lambert RAOUL, samedi 23 janvier 2021, 8:13

    Évidemment quand l age de fin de vie approche... on vit confiné mais rappelez vous quand vous aviez 20 ans... 30 ans... 40 ans... même à 50 ans...

  • Posté par Lambert RAOUL, samedi 23 janvier 2021, 8:06

    No comment... face à tant de bonbsens de votre part, on ne peut que s incliner...

  • Posté par Monsieur Alain, vendredi 22 janvier 2021, 22:39

    Ben, il n'y a plus de gendarmes ni de gendarmerie depuis une vingtaine d'années ......

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs