Une météorite tombée en Belgique ? La zone de recherche précisée

Photo prétexte
Photo prétexte - DR

Des fragments de météore pourraient être tombés en Belgique, dans une zone estimée entre Termonde et Alost en Flandre orientale. Un bolide a en effet été aperçu au-dessus des Pays-Bas et de la Belgique vendredi matin. Une caméra placée au sommet de l’Institut Royal d’Aéronomie Spatiale de Belgique (IASB) à Uccle a détecté l’objet.

Il n’est pas fréquent de retrouver des météorites sur terre car généralement les objets sont vaporisés à haute altitude. Depuis 1830, six ont été recensées en Belgique, la dernière en date avait été retrouvée en 1971 à Tintigny (province de Luxembourg) et exposée au grand public à partir de décembre 2018, au Museum des Sciences naturelles.

Les amateurs de pierres venues d’ailleurs et les experts comptent donc bien ratisser la zone estimée par le réseau FRIPON (Fireball Recovery and InterPlanetary Observation Network) avec lequel collaborent l’IASB et l’ULiège. «Le plus gros élément qui pourrait être retrouvé devrait peser 100 grammes pour un diamètre de 4 ou 5 centimètres», situe Hervé Lamy, chercheur à l’IASB.

Il ne faut pas traîner car il faut éviter que l’objet soit endommagé par les conditions météorologiques ou d’autres facteurs extérieurs, ajoute-t-il.

L’Institut a informé la VUB et l’ULB sur cette possible régurgitation céleste, l’université bruxelloise étant spécialisée dans la recherche et l’étude de météorites. «Les chercheurs se pencheront probablement sur la composition de l’objet et son étude peut permettre de mieux comprendre la formation d’astéroïdes et du système solaire», ajoute M. Lamy.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous