Accueil Société

Manifestation à Bruxelles: plus d’une centaine d’arrestations

Une manifestation contre «la justice de classe et la justice raciste» a eu lieu dans le centre de Bruxelles. Au cœur des revendications: «La mort d’Ibrahima, d’Adil, de Mehdi, de Lamine, de Mawda et des autres». Plus de 100 personnes ont finalement été interpellées. Récit.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Ils étaient 150, selon les organisateurs, à répondre à l’appel à la manifestation «Stop à la justice de classe! Stop à la justice raciste!» au Mont des Arts, dans le centre de Bruxelles ce dimanche.

Pour rappel, la Ville de Bruxelles avait refusé d’autoriser la manifestation pour «les raisons sanitaires ainsi que la non-garantie des organisateurs de limiter l’événement à 100 participants.» Les organisateurs (plusieurs organisations antiracistes et/ou de gauche radicale) avaient déjà essuyé un premier refus d’autorisation le 5 décembre dernier. Quelques minutes avant la manifestation nous apprenions auprès des organisateurs et de la police que l’événement était finalement autorisé par le bourgmestre Philippe Close (PS), et ce pendant 45 minutes.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

6 Commentaires

  • Posté par VERDOODT-COLART Jean-Marie, dimanche 24 janvier 2021, 23:31

    Comment peut-on autoriser ce genre de manifestation ?? Ce n'est pas la première manif autorisée par M. Close qui tourne mal.

  • Posté par Medina Lockhart Marcos, lundi 25 janvier 2021, 10:43

    @ Vincent Patrick Il y a un probeme global du droit de manifester dans ce pays, et plus generalement de l'exercice citoyen de la democratie. Dans une democratie vivante le role des citoyens n'est pas juste d'elire leurs representants tous les 4 ans, il n'y a point de democratie possible sans implication des citoyens. Or, avec le covid, on ne peut plus se reunir, et le droit de manifester est singulierement restreint: les autorites donnent leurs autorisations avec parcimonie, et avec beaucoup de restrictions, et meme quand ils donnent l'autorisation, il y a repression, parfois violente, et parfois avec des morts (comme il y a 2 semaines). La question est donc: comment peuvent faire les citoyens pour se reunir pour parler et echanger ? Par rapport aux manifestations, qui se deroulent en plein air, l'argument du covid ne tient pas la route. Et par rapport aux reunions a l'interieur, la comparaison avec l'affluence dans les magasins pose question ... Or, a l'instar de l'enseignement ou de la culture, l'exercice de la democratie, ce n'est pas non essentiel !! On peut le mettre entre parentheses 2 ou 3 mois, mais pas des annees !! Surtout en ces temps ou quelques personnes non elues decident des restrictions graves pour tout le monde, au mepris le plus total de l'etat de droit, et avec les resultats catastrophiques que l'on feint d'oublier ... puisque, rappelons-le, la Belgique est de loin le pays DU MONDE ou il y a le plus de morts covid. Avec en plus une recession economique record. La recession sociale est elle aussi bien reelle, meme si notre secu limite la casse (chomage technique, mesurs de soutien, ...). Mais les catastrophes sanitaire, culturelle, intellectuelle, socio-economique et democratique, avec derives autoritaires a l'appui, ne peuvent perdurer eternellement, il faudra bien siffler la fin de la recreation, covid ou pas covid !!

  • Posté par VINCENT Patrick, lundi 25 janvier 2021, 8:09

    Si la manifestation n'était pas autorisée, comment se fait-il que quelque minutes avant qu'elle soit autorisée, les manifestants étaient déjà sur place tout en sachant que la manif était interdite ?

  • Posté par VINCENT Patrick, lundi 25 janvier 2021, 8:05

    @ Medina Lockhart Marcos - vous écrivez au sujet de manifestations réprimées, si vous aviez lu l'article vous verriez que cette manif n'était pas autorisée. Ce serait la même chose si ca avait été une manifestation contre ou pour un autre sujet que le racisme. N'y- a-t-il pas une ceraine forme de provocation en bravant l'interdiction, pour ensuite traiter les gens de raciste, un peu facile non ?

  • Posté par Medina Lockhart Marcos, lundi 25 janvier 2021, 1:35

    comment est il possible que les manifestations soient systematiquement reprimees depuis quelques mois, meme celles organisees par les nfirmieres? Comment est il possible que la police tue des gens, et qu'on ne sache pas pour quel motif ? Et pire que sa communication officielle a ce propos soit mensongere ? La police n'a-t-elle donc aucun compte a rendre a la population ? Pourquoi les gens ne se posent plus souvent ce genre de questions ?

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs