Coronavirus: pas de nouvelle mesure dans les écoles francophones à ce stade

Coronavirus: pas de nouvelle mesure dans les écoles francophones à ce stade

L’inquiétude continue de monter autour des contaminations au coronavirus dans les écoles. Alors que la Flandre a décidé de prendre des mesures plus strictes en matière de testing, une réunion s’est tenue au niveau des communautés lundi matin.

Erika Vlieghe, présidente du Gems, le groupe d’expert chargés de gérer la crise sanitaire, avait contacté les ministres de l’Enseignement ce week-end pour faire part de sa vive inquiétude. Pierre-Yves Jeholet (MR), le président de la Fédération a alors décidé d’organiser une rencontre avec ses homologues flamands et germanophones ainsi que quelques experts et les ministres de l’Enseignement. Comme le ministre de la Santé, Frank Vanbenbroucke (SP.A), l’infectiologue anversoise s’inquiète principalement de la diffusion du variant anglais dans le cadre scolaire.

Au final, rien ne change… pour l’instant. « La réunion a été constructive et a permis d’objectiver la situation », explique le porte-parole du président de la Fédération Wallonie-Bruxelles. « Il a été prévu de continuer le monitoring mais pas de prendre de nouvelles mesures. » Des réunions seront toutefois organisées dans les prochains jours.

Contactés par « Le Soir », plusieurs acteurs de premier plan côté francophone avaient beaucoup de mal à comprendre l’emballement médiatique autour de la fermeture des écoles : « La situation actuelle ne justifie en rien de changer la stratégie », entendait-on à plusieurs sources. « On a 5 ou 6 écoles fermées sur 2500 ! ».

Le vrai sujet du jour serait plutôt la limitation ou pas des activités en extérieur (sports, mouvements de jeunesse…) pour les moins de 12 ans. Même si tout le monde reconnait aussi qu’avec le coronavirus, tout peut basculer en quelques jours voire quelques heures.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous