Accueil Monde Union européenne

Interdiction des voyages non essentiels: la Belgique doit se justifier auprès de l’Union européenne

En introduisant une interdiction de déplacements non-essentiels, la Belgique va au-delà des recommandations européennes qui ne parlent que de décourager très fortement ces voyages.

Temps de lecture: 2 min

Un pays qui, comme la Belgique, va au-delà des recommandations de l’Union européenne en matière de restrictions sanitaires à la libre circulation doit fournir « une explication très claire sur le caractère proportionné, nécessaire et non-discriminatoire » des mesures concernées, a souligné lundi le commissaire européen à la Justice, Didier Reynders.

Le gouvernement belge s’apprête à interdire, du 27 janvier au 1er mars prochain, les voyages à des fins récréatives ou touristiques depuis et vers la Belgique, afin de prévenir une potentielle recrudescence de l’épidémie en période de vacances de carnaval, alors que se répandent de nouveaux variants du coronavirus.

De nouvelles recommandations en la matière ont été annoncées jeudi par la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen (fort découragement des voyages non-essentiels, introduction de zones rouge foncé, tests et quarantaines en provenance de zones à risque). Elles sont discutées dès ce lundi par les États membres (Conseil).

Mais en introduisant une interdiction de déplacements non-essentiels, la Belgique va au-delà des recommandations européennes qui ne parlent que de décourager très fortement ces voyages.

« Il appartient aux autorités nationales de justifier les raisons pour lesquelles elles veulent aller plus loin », a répondu M. Reynders lors d’une conférence de presse.

« Il y a une liberté des États membres à aller plus ou moins loin, mais il importe d’avoir une coordination très forte. Cette décision doit donc être expliquée, justifiée. Concernant sa légalité, en bout de course, le contrôle se fait par les autorités judiciaires », a commenté le Belge.

Le Premier ministre Alexander De Croo avait annoncé ses intentions jeudi dernier à ses collègues européens. Aucun chef d’État ou de gouvernement ne s’y était opposé, avait-on indiqué de source belge, ajoutant que plusieurs avaient même soutenu cette mesure.

À lire aussi Pourquoi les chiffres du coronavirus en Belgique inquiètent

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

58 Commentaires

  • Posté par francis capet, mardi 26 janvier 2021, 13:28

    Je viens de recevoir un courriel de TUI fly avec les promtions et autres offres. Est-ce bien légal de faire de la publicité pour ce qui est interdit ? (je ne pense pas qu'on puisse publier des annoces pour vendre de la drogue ou des armes prohibées) quelles mesures sont prises pour que les annulations soient possibles sans frais (= remboursées) ??

  • Posté par Barban Marco, mardi 26 janvier 2021, 10:09

    La question est de savoir si la Belgique ne va pas s'asseoir sur cette admonestation de l'UE et surtout si elle va bien respecter son engagement de rendre la liberté d'accès à ses concitoyens à compter du 02 mars 2021. C'est quand même ce que demandent beaucoup de personnes. N'en déplaisent aux casaniers prêts à incendier les voyageurs.

  • Posté par Barban Marco, mardi 26 janvier 2021, 11:21

    @ dekoker philippe J'habite Bruxelles, j'ai une voiture et je prends tous les jours les transports en commun. Or, je ne dézingue pas les anti-bagnoles sauf si ils arrivent avec leurs arguments bobos écolos à 2 balles. Ce qui m'énerve le plus est que je voyage régulièrement, respecte à la lettre les gestes barrières à l'étranger comme en Belgique, me fais tester régulièrement, respecte la quarantaine, etc. et démontre donc sur mon vécu et mon expérience qu'il est tout à fait possible de ne pas "ramener le virus dans les bagages" quand on part ou revient de l'étranger. Malgré cela, certains bas du front sur ce site qui ne voyagent pour ainsi dire jamais se permettent de donner des leçons à des gens comme moi très prudents lors de ses déplacements. Il faudrait quand même qu'ils m'expliquent comment à ce jour ni moi ni mes proches n'ont été infectés alors que de temps à autres, je passe les frontières.

  • Posté par dekoker philippe, mardi 26 janvier 2021, 11:11

    Clairement la question est là....Si cela s'arrête le 1er mars ce sera "pertes et profits", en revanche s'ils baladent les gens, comme ils mentent aux coiffeurs depuis des mois....De ce point de vue là l'admonestation européenne, devrait, je l'espère, les dissuader de continuer leurs combats idéologique. Et il est clair que la plupart des gens qui incendient les voyageurs, comme les gens qui incendient la bagnole sont souvent des citoyens de grandes villes ou les transport sen communs fonctionnent (j'habiterais bruxelles, je n'aurais pas de voiture je pense).

  • Posté par Pire Bernard, mardi 26 janvier 2021, 9:11

    Bon, pour être honnête, je suis assez satisfait que ce gouvernement fait d'un Flamingant flanqué d'un délinquant recoive une admonestation de l'Europe... Ces nazillons n'ont que ce qu'ils méritent... Par ailleurs, si l'Europe ou l'Allemagne avaient pris une telle mesure, l'Europe aurait été bien plus accommodante.... "Selon que vous serez puissant ou misérable, les jugements de cour vous rendront blanc ou noir".

Plus de commentaires

Aussi en Union Européenne

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une