Accueil Monde Europe

Italie: le Premier ministre, Giuseppe Conte, démissionne

Il présentera sa démission au gouvernement mardi matin.

Temps de lecture: 1 min

Le Premier ministre italien Giuseppe Conte quitte ses fonctions et convoquera son gouvernement mardi matin pour l’informer de sa décision, a fait savoir son cabinet lundi.

En pleine crise sanitaire, le gouvernement de coalition, aux affaires depuis septembre 2019, était menacé depuis quelques jours de tomber après la démission de deux ministres et d’un secrétaire d’Etat d’Italia Viva, petite formation dirigée par l’ancien chef de l’exécutif Matteo Renzi (2014-2016).

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

14 Commentaires

  • Posté par Staquet Jean-Marie, mardi 26 janvier 2021, 10:00

    Renzi, le golden boy super star des milieux européistes bruxellois... Vous vous souvenez?

  • Posté par Deckers Björn, mardi 26 janvier 2021, 7:57

    Je ne suis pas sur que le rôle de Matteo Renzi sera reconnu dans cette affaire. Certes, on peut discuter de la stratégie du gouvernement, sur un sujet qui plus est d'ailleurs d'un sujet important comme la stratégie de relance par l'investissement mais il faut aussi se rappeler de ce qu'on pèse. En créant une mini scission du PD avec une formation pointée à 3% d'intentions de vote, on doit avoir la conscience de ce qu'on pèse dans le débat. Jeter l'Italie dans la crise dans la situation actuelle est un risque pour l'Italie d'abord et de ce point de vue, le risque est bien plus lourd que les remarques de l'ancien président du conseil sur les choix de son successeur actuel mais pourrait également s’avérer lourd pour Renzi lui même. IV déjà pointé à 3% avant la crise pourrait simplement disparaître. On pourrait lui communiquer le numéro d'Alexander De Croo au temps où celui qui est devenu notre sage premier ministre trouvait malin de convoquer des législatives anticipées avant que son parti ne se ramasse un coup de pied au postérieur mémorable. Matteo Renzi se rend potentiellement responsable de l'arrivée au pouvoir d'un gouvernement d'extrême droite. On a pas fini de commenter le résultat lamentable, la faillite politique et morale des libéraux "de gauche"....

  • Posté par Lucas Danièle, mardi 26 janvier 2021, 12:23

    Merci, Bjorn Deckers! Ça aussi, j'aurais pu l'écrire moi-même! L'Italie file un mauvais coton...

  • Posté par Deckers Björn, mardi 26 janvier 2021, 7:30

    Frédéric Guillaume, pourrait-on au minimum demander la politesse dans vos réactions? A noter du reste que votre grossièreté face à l'élégance d'André Georges Marc qui pousse la démarche jusqu'à s'exprimer dans la belle langue locale du pays dont il est question, déforce totalement votre propos si tant est d'ailleurs qu'on puisse parler au sujet de votre commentaire de "propos".

  • Posté par Lucas Danièle, mardi 26 janvier 2021, 12:19

    Enfin une remarque sensée! Ayant joint la conversation sur le tard, je m'apprétais à opposer le même raisonnement à la réaction de Frédéric Guillaume. Et, soit dit en passant, je ne suis pas très satisfaite du manque de surveillance du Soir en ce qui concerne certains commentaires qui, clairement, vont à l'encontre des règlements préconisés par Rossel.

Plus de commentaires

Aussi en Europe

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une