Yves Van Laethem: «Le virus fait de nouveau pression sur nous»

Yves Van Laethem: «Le virus fait de nouveau pression sur nous»
Photo News

Le Centre de crise l’a rappelé ce mardi : les chiffres sont à la hausse en Belgique. « Depuis plusieurs jours, la tendance est à la hausse pour les hospitalisations et contaminations, explique Yves Van Laethem. Il y a moins d’hospitalisations pour les plus de 60 ans et moins de décès dans les maisons de repos. Depuis début janvier, on observe une augmentation du variant britannique. Selon les estimations, entre 10 et 20 % des infections sont liées à ce variant, mais ce sont des chiffres à prendre avec des pincettes, car souvent ces souches proviennent de clusters ».

Le porte-parole interfédéral a expliqué que cette augmentation s’expliquait par plusieurs facteurs : « Le virus fait de nouveau pression sur nous. La hausse est liée à l’augmentation des contacts rapprochés, une plus grande mobilité, la saison hivernale et la plus grande contagiosité des nouveaux variants ».

Les jeunes sont les plus touchés par cette augmentation : « Les augmentations les plus fortes sont chez les enfants avec 84 % et chez les ados avec 18 %. C’est une réalité mais aussi le reflet de la stratégie de dépistage dans les écoles. Une contamination sur cinq est actuellement dépistée chez les enfants et les adolescents. »

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous