Accueil Sports Football Football belge Standard

Mbaye Leye analyse l’éclosion du jeune Hugo Siquet au Standard: «C’est le meilleur à sa place»

Après la fin d’année 2020 catastrophique et ses deux mois sans victoire du Standard, peu de monde imaginait Mbaye Leye réussir aussi bien ses débuts à la tête de l’équipe liégeoise. Pourtant, le Sénégalais a complètement transformé les Rouches et affiche un bilan parfait de 12 sur 12 jusqu’à maintenant.

Temps de lecture: 3 min

Suite à ses quatre succès en autant de rencontres, le mentor liégeois était, ce lundi, invité sur le plateau de La Tribune. L’occasion pour le Sénégalais d’évoquer l’éclosion du jeune Hugo Siquet au poste de back droit.

L’entraîneur avait déjà expliqué qu’il comptait beaucoup sur le Marchois. C’est d’ailleurs le seul joueur qu’il avait appelé lors de sa nomination à la tête des Rouches. Et l’ancien attaquant a, depuis, joint le geste à la parole en titularisant à trois reprises (sur quatre matches) le jeune défenseur. Ce qui a plutôt bien réussi à ce dernier, qui a su s’imposer grâce, notamment, à sa hargne, son envie et sa qualité de centre.

« Si Siquet joue aujourd’hui, c’est parce que c’est le meilleur à sa place à droite », a raconté Mbaye Leye au micro de La Tribune. Pour lui, peu importe que le Liégeois n’ait que 18 ans. Ce qui l’intéresse, ce sont ses qualités. « Je l’ai dit à mes joueurs : il n’y a pas de jeunes chez moi, il n’y a que des professionnels. Sur leur bulletin de paye, il est marqué « joueur de football professionnel ». C’est tout ce qui importe. Que vous ayez 16 ou 37 ans, si vous êtes bons, vous allez jouer. Si Dussenne joue alors qu’il est plus âgé, c’est parce qu’il sera important dans ce match-là. On peut être entraîneur et être bon à 28 ans comme Will Still ou être entraîneur avec un immense CV et être mauvais. L’âge, peu importe. »

Et le jeune back droit n’est pas le seul à livrer de belles performances depuis l’arrivée de Leye. Amallah, Bastien, Raskin… Ils sont nombreux à sembler revivre grâce au Sénégalais. Un contraste marquant avec les visages affichés il y a quelques semaines. « C’est un avantage de connaître le groupe », a ensuite analysé l’ancien adjoint de Michel Preud’homme. « Je peux jouer avec le système qui me convient et les joueurs qui me conviennent. Ils peuvent attaquer car ils ont les aptitudes pour aller vers l’offensive. Et derrière, il y a des joueurs qui sont bons même si certains peuvent penser qu’ils ne vont pas trop vite. L’essentiel ce n’est pas d’aller trop vite mais d’être dans les bons mouvements. Dans les matchs qu’on a faits, c’était le cas. On va continuer à souffrir car il y a des équipes qui nous seront peut-être supérieures. Quand on jouera contre elles, on va souffrir. Mais l’essentiel est d’avoir un résultat positif. »

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Standard

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

SoSoir Voir les articles de SoSoir VacancesWeb Voir les articles de VacancesWeb