Accueil Société

Tout ce qu’il faut savoir sur la campagne de vaccination en Wallonie (infographie)

La carte des villes wallonnes retenues pour la campagne ne fait pas que des heureux. Yvon Englert se dit prêt à en discuter, mais à la marge. A la fin mars, 24.000 Wallons devraient être vaccinées chaque jour, jusqu’à la fin de l’été.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 6 min

On connaît désormais la carte wallonne de la vaccination contre le covid-19 : neuf centres majeurs et trente centres de proximité auxquels il faut ajouter des centres itinérants pour répondre aux besoins de l’ensemble du territoire. Pour rappel, la Région de Bruxelles-Capitale disposera de son côté de dix sites affectés à cette campagne d’une ampleur inédite.

De part et d’autre, l’objectif est d’atteindre un taux de 70 % de vaccination chez les personnes âgées de plus de dix-huit ans. La procédure suscite impatience et curiosité parmi la population. Mardi au parlement de Wallonie, le professeur Yvon Englert et Christie Morreale (PS), ministre de la Santé, ont fourni une foule de détails sur cette opération, en réponse aux questions de députés parfois inquiets et critiques.

1

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

8 Commentaires

  • Posté par Baeyens Remi, mercredi 27 janvier 2021, 10:14

    Faudra t'il faire des rappels de vaccination pour le covid comme pour la grippe ? Si c'est le cas, la cacophonie se répètera. Apparemment, Bruxelles est tout à fait négligée pour la vaccination: en fort retard par rapport à la Flandre et la Wallonie.

  • Posté par Debrabander Jean, mercredi 27 janvier 2021, 7:42

    Inutile de faire réaliser un audit à grands frais, inutile d’organiser le cirque Get up Wallonia : les maux de la Wallonie sont connus et on vient d’en avoir une merveilleuse illustration avec la répartition des centres de vaccination. Pour les centres majeurs (10 lignes) : Côté pile : de beaux principes : deux critères retenus : « concentration des moyens dans les régions densément peuplées et dissémination des structures pour toucher tout le monde ». Côté face : le choix des 9 villes retenues : 5 ne se discutent pas mais les 4 autres sont risibles : Marche-en-Famenne 17 000 habitants, Court Saint Etienne 10 500, Pepinster 9765 et Ronquières : 1370 habitants. Pour les densités : Pepinster 394 habitants au km2, Tournai 325, Marche-en-Famenne 144, Ronquières 98. On se croirait au choix des villes étapes du tour de Wallonie. Ne parlons pas des 30 centres « de proximité » qui oublient des villes de 60 000 habitants, de densité de 1500 ou 1700 habitants au km2, qui forceront 80 000 Mouscronnois et Cominois à se taper de 20 à 50 minutes pour aller se faire vacciner à Tournai ou des 55 000 Verviétois qui devront se déplacer à Pepinster. Et le brave Yvon Englert qui doit venir en bafouillant essayer de justifier la décision de la Région wallonne. Les petits arrangements entre copains, le clientélisme, le sous-régionalisme, les minables jeux politiques … la Wallonie n’est pas sortie de l’auberge et cela n’annonce rien de bon pour la répartition des subsides européens de relance et de résilience : le syndrome des murailles de Binche risque de frapper encore !

  • Posté par Raspe Eric, mardi 26 janvier 2021, 22:12

    Autant j'applaudis et soutiens la stratégie actuelle de vaccination prioritaire des résidents de maison de repos et son exécution, autant je me pose des questions sur son extension au grand public. Apparemment, on devra attendre que l'ensemble du personnel hospitalier soit vacciné pour démarrer la vaccination des plus de 65 ans. Ne serait-il pas utile pour limiter la pression sur le système de soins, compte tenu de l'évolution de l'épidémie et du risque de troisième vague, de ne vacciner dans un premier temps que le personnel hospitalier réellement en charge de la gestion covid, avec en priorité le personnel des soins intensifs (ce qui aurait déjà dû être fait)? Même si le personnel de soins appréciera d'être considéré comme prioritaire en reconnaissance pour services rendus, ces professionnels comprendraient que protéger les personnes à risque qui satureraient les services de leurs collègues est peut être plus urgent. Commencer la vaccination du groupe à risque le plus grand seulement à la fin mars, c'est prendre un risque sanitaire. Retarder la vaccination de ce groupe retarde aussi l'allègement des mesures qui empêchent plusieurs secteurs d'exercer leur activités économiques. C'est prendre un risque sociétal. Les deux centres principaux de Wallonie et le centre principal de Bruxelles doivent avoir été testés et certifiés et doivent ouvrir durant le mois de février pour administrer le vaccin AstraZeneca dès le début de sa livraison au plus de 65 ans. Des centres secondaires devraient ouvrir au plus tard début mars. Ensuite, la distribution géographique des centres est réellement contestable. Pourquoi un cluster de centres autour de Liège? Pourquoi le centre de vaccination le plus proche de Comines (Tournai) doit être à plus de 45 minutes en voiture et à plus d'une heure en train ou en transport en commun? Comme la vaccination se fait sur base volontaire, ne risque-t-on pas une couverture vaccinale moindre dans le Hainaut occidental puisque par exemple les cominois ne pourront pas se faire vacciner ni à Ypres ni à Courtrai grâce à l'ineptie qu'est la régionalisation? Une solution serait de placer un centre secondaire à Mouscron ou d'avoir un accord avec la Région flamande. De même n'y a-t-il pas de possibilité d'en installer un à Philippeville pour mieux couvrir la botte du Hainaut même si des équipes volantes y sont prévues? Pourquoi la densité de population a-t-elle été privilégiée? Outre la gratuité, l'accessibilité est pourtant aussi fondamentale pour l'adhésion à la vaccination.

  • Posté par Raspe Eric, mercredi 27 janvier 2021, 13:35

    La myopie aussi, istasse.

  • Posté par Istasse Bernard, mercredi 27 janvier 2021, 10:19

    La logorrhée se soigne

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs