Accueil Monde États-Unis

Etats-Unis: c’est l’heure des déchirements dans le camp républicain

L’implosion guette un parti que la présidence de Donald Trump laisse en lambeaux. Chaque élu cherche à tirer son épingle du jeu dans une cacophonie assourdissante.

Article réservé aux abonnés
Correspondant aux Etats-Unis Temps de lecture: 4 min

Kevin McCarthy n’avait pas de mots assez durs pour qualifier la responsabilité de Donald Trump dans l’assaut des milices suprémacistes contre le Capitole, le 6 janvier, à Washington. L’élu de Californie et leader des Républicains à la Chambre des représentants s’était même fait traiter de « chiffe molle » par le président sortant, furieux que McCarthy ait laissé le vote de confirmation de Biden se dérouler au Sénat et se soit permis de contester son affirmation totalement délirante selon laquelle des militants d’extrême gauche étaient les vrais émeutiers du 6 janvier, grimés en miliciens d’extrême droite. Les couteaux étaient tirés. Le divorce semblait définitif entre le président déchu et le parti conservateur.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

11 Commentaires

  • Posté par Marchal Michel, mercredi 27 janvier 2021, 13:30

    Va falloir vite vous décider, les républicains. Centre droit raisonnable ou droite extrême complotiste. Parce que si vous vous tiraillez les uns sur les autres et si vous vous chamaillez encore longtemps, votre GOP va se couper en deux. Sans parler de l'émergence éventuelle d'un Patriot Party trumpien. Tout bénef pour les démocrates.

  • Posté par G Jean Luc, mercredi 27 janvier 2021, 13:00

    On va voir bientôt ce que va devenir les EU, soit ils ne vont pas punir Trump et donc valider une sorte de dictature à la chinoise, soit il va être mis de coté définitivement et se conforter dans une démocratie. Qui vivra verra.

  • Posté par Michiels Laurence, mercredi 27 janvier 2021, 12:29

    Cela n'arrivera pas (quand je vois le nombre de républicains qui continuent de lui lécher les bottes) mais ils feraient mieux de crever l'abcès une bonne fois et mettre toute cette bande de trumpistes hors du parti. Ils perdraient ses électeurs mais je suis certain qu'ils se renforceraient avec le temps. Trump est bien trop fainéant pour organiser un parti politique au niveau national. Surtout que les sponsors fuient déjà les républicains, je ne les vois pas soutenir ce parti Trumpiste.

  • Posté par Roland Jean-Yves, mercredi 27 janvier 2021, 11:08

    Cet article est un exemple type de Fake News. Picard est vraiment un correspondant ''très spécial'' ...

  • Posté par Albin S. Carré, mercredi 27 janvier 2021, 12:52

    J'imagine qu'à vos yeux, incanter les mots "Fake News" remplace tout argumentaire.

Plus de commentaires

Aussi en USA

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs