Accueil Sports Autres sports Voile

Arriver premier au Vendée Globe ne suffira pas à le gagner

Cinq skippers ambitionnent de franchir la ligne d’arrivée du Vendée Globe au sprint ce mercredi. Mais l’ordre de cet emballage final ne sera peut-être pas celui du classement final. Explication.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Sports Temps de lecture: 5 min

Ce n’était jamais arrivé dans l’histoire du Vendée Globe. Et à y regarder de plus près, on peut déjà se demander si ça se reproduira un jour ! Cinq bateaux en lutte pour franchir l’arrivée en premier. Et jusqu’au 8e classé, susceptible – certes de façon hypothétique – d’encore être déclaré vainqueur ! Et tout cela après 80 jours d’un tour du monde en solitaire sans escale et sans assistance qui, pour cette 9e édition, aura encore renforcé son label de « plus grande course au large au monde » !

« Ce qui se passe là est hallucinant ! », s’exclame Jonas Gerckens, l’un des rares spécialistes de la course au large en Belgique, qui a migré en Bretagne pour s’y former. « Et même si je rêve d’un jour prendre part à cette course, je ne voudrais sincèrement pas être aujourd’hui à la place de ces skippers qui doivent ressentir une pression de dingue ! »

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Voile

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs