Coronavirus: les Etats-Unis auront assez de doses pour vacciner tous les Américains d’ici la fin de l’été

Coronavirus: les Etats-Unis auront assez de doses pour vacciner tous les Américains d’ici la fin de l’été

Les États-Unis prévoient de commander 200 millions de doses supplémentaires de vaccins contre le Covid-19 dans l’objectif de pouvoir vacciner la totalité de la population américaine d’ici la fin de l’été, a annoncé mardi la Maison Blanche.

Avec ces achats, la moitié étant constituée du vaccin de Pfizer et l’autre moitié de celui de Moderna, « les Etats-Unis auront assez de doses pour vacciner totalement 300 millions d’Américains d’ici la fin de l’été », soit la « totalité » de la population, a expliqué la présidence dans un communiqué.

Le nouveau locataire de la Maison Blanche présentait mardi de nouvelles mesures pour accélérer la distribution de vaccins dans le pays, qui a connu des retards et des problèmes logistiques à la fin du mandat de Donald Trump.

La distribution de vaccins est effectuée en fonction de la taille des Etats, et certains se sont plaints de recevoir des stocks trop limités.

Pour accélérer les vaccinations, les Etats américains devraient recevoir 10 millions de doses par semaine, contre 8,6 millions actuellement, pendant les trois prochaines semaines au moins, a par ailleurs annoncé la Maison Blanche.

Le gouvernement Biden s’engage aussi à fournir aux Etats une estimation de la distribution des doses sur trois semaines, contre une seule actuellement, ce qui permettra aux autorités locales de mieux organiser les campagnes de vaccination.

Lundi, le président américain Joe Biden avait estimé que les Etats-Unis se rapprocheraient de l’immunité collective face au Covid-19 d’ici l’été.

« Je suis confiant dans le fait que d’ici l’été nous nous serons nettement rapprochés de l’immunité collective », avait-il déclaré, alors que le pays est le plus touché au monde avec plus de 25,4 millions de cas positifs et plus de 420.000 morts.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
  • Donald Trump s’est montré déterminé à s’assurer que son mouvement populiste gardera bien le contrôle d’un Parti républicain qui peine à masquer ses divisions.

    Etats-Unis: le grand retour de Donald Trump

  • Joe Biden n’abandonne pas la hausse du salaire minimum; il préfère l’obtenir par d’autres voies.

    Joe Biden ajourne la hausse du salaire minimum

  • Le périmètre de sécurité, avec ses arêtes hérissées de lames de rasoir et ses gardes nationaux lourdement armés, «donne des airs de base militaire au siège de notre démocratie», regrette une élue. © EPA.

    Danger maximal contre le Congrès et Joe Biden

 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous