Les voyages non essentiels sont désormais interdits: le guide du «parfait» voyageur

Les voyages récréatifs et/ou touristiques à destination et en provenance de la Belgique sont désormais interdits et ce, jusqu’au 1er mars. La décision avait été officialisée lors du comité de concertation du 22 janvier, et l’arrêté ministériel a été publié au Moniteur belge ce mardi.

L’interdiction de voyager sera contrôlée tant au niveau du trafic routier, aérien maritime que ferroviaire. Les personnes qui se rendent en Belgique et en reviennent doivent être en possession d’une déclaration sur l’honneur, dont un modèle est fourni sur le site www.info-coronavirus.be/fr/voyages/

Cette déclaration devra être liée au formulaire de localisation des passagers (PLF) et être étayée par les documents nécessaires.

Jusqu’au 1er mars, seuls les déplacements dits « essentiels » seront donc autorisés.

Voici la liste des voyages autorisés

– Les voyages effectués pour des raisons purement professionnelles, y compris les voyages des sportifs professionnels ayant un statut de haut niveau, des professionnels du secteur culturel et des journalistes, dans l’exercice de leur activité professionnelle ;

– Les voyages des diplomates, ministres, chefs d’État et de gouvernement ; les voyages du personnel des organisations et institutions internationales et des personnes invitées par ces organisations et institutions dont la présence physique est nécessaire au bon fonctionnement de ces organisations et institutions ; les voyages du personnel des missions diplomatiques et consulaires et des personnes invitées par ces missions dont la présence physique est nécessaire au bon fonctionnement de ces missions ; les voyages des membres du Parlement européen dans le cadre de leurs fonctions ;

– Les voyages pour des raisons familiales impératives (regroupement familial, les visites à un conjoint ou partenaire ne vivant pas sous le même toit, les voyages dans le cadre de la coparentalité, les voyages dans le cadre des enterrements ou des crémations de parents ou d’alliés au premier et au deuxième degré ou de proches, les voyages dans le cadre de mariage civil ou religieux de parents ou alliés au premier et au deuxième degré) ;

>> Voyages essentiels<UN>: comment prouver que l’on rejoint son partenaire <UN>?

– Les voyages effectués pour des motifs humanitaires ;

– Les voyages qui sont liés aux études ;

– Les voyages d’habitants de communes frontalières et de leurs communes voisines directes au pays frontalier comme élément de la vie quotidienne pour des activités qui sont également autorisées dans le pays de résidence principale et qui sont nécessaires ;

– Les voyages pour apporter des soins aux animaux ;

– Les voyages dans le cadre d’obligations juridiques ;

– Les voyages pour faire effectuer des réparations urgentes dans le cadre de la sécurité du véhicule ;

– Les voyages dans le cadre d’un déménagement ;

– Les voyages de transit.

 
 
À la Une du Soir.be
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous