Accueil Société

Voyages essentiels autorisés: comment prouver que l’on rejoint son conjoint?

Sont considérés comme voyages essentiels, le regroupement familial, la visite à un conjoint ou partenaire ne vivant pas sous le même toit.

Temps de lecture: 2 min

Les voyages récréatifs et/ou touristiques à destination et en provenance de la Belgique sont désormais interdits et ce, jusqu’au 1er mars. La décision avait été officialisée lors du comité de Concertation du 22 janvier, et l’arrêté ministériel a été publié au Moniteur belge ce mardi.

L’interdiction de voyager sera contrôlée tant au niveau du trafic routier, aérien maritime que ferroviaire. Les personnes qui se rendent en Belgique et en reviennent doivent être en possession d’une déclaration sur l’honneur, dont un modèle est fourni sur le site www.info-coronavirus.be/fr/voyages/

Cette déclaration devra être liée au formulaire de localisation des passagers (PLF) et être étayée par les documents nécessaires.

>> Les voyages essentiels sont désormais interdits <UN>: le guide du parfait voyageur

Jusqu’au 1er mars, seuls les déplacements dits « essentiels » seront donc autorisés. Sont considérés comme voyages essentiels, le regroupement familial, la visite à un conjoint ou partenaire ne vivant pas sous le même toit. Mais comment prouver à la police une relation stable et durable ? La ministre de l’Intérieur Annelies Verlinden a expliqué sur La Première que la preuve peut être de montrer des photos aux policiers qui feront des contrôles.

« Le but n’est pas que la police fasse peur », précise la ministre mais bien éviter que les voyageurs importent le coronavirus et ses variants qui sont plus contagieux.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

11 Commentaires

  • Posté par Barban Marco, mercredi 27 janvier 2021, 10:36

    Je précise d'emblée que je suis voyageur, respecte toutes les mesures sanitaires et suis donc opposé aux mesures actuelles sur les restrictions de voyages. J'ai visionné ce matin l'interview d'Annelies Verlinden ce matin en direct sur La Première et ai failli tomber de ma chaise lorsque Thomas Gadisseux, le journaliste, lui a fait remarquer que la stratégie est basée sur la peur du policier et lui a demandé si les contrôles seront nombreux. A cette question, la ministre a répondu que "si on prend des mesures, il faut pouvoir les contrôler" (sic). A sa réponse, je me suis immédiatement dit que si elle pensait vraiment ce qu'elle dit, pourquoi les autorités n'ont-elles pas contrôlé les personnes qui au retour de leurs vacances de Noël n'ont pas fait les tests PCR pour lesquelles elles avaient reçu un SMS avec code d'activation ? Le contrôle aurait été facile attendu que les autorités avaient le PLF avec le lien vers le SMS. On aurait ainsi pu éviter en partie la situation actuelle. Les autorités nous prennent vraiment pour des ânes.

  • Posté par STEINER Jean-Paul, mercredi 27 janvier 2021, 10:22

    est-ce qu'une sextape peut être considérée comme preuve ?

  • Posté par Istasse Bernard, mercredi 27 janvier 2021, 10:16

    Tant qu'on y est dans l'invraisemblable stupidité gouvernementale: pourquoi pas un certificat de non-virginité ? On se croirait sous un régime totalitaire... et certains commencent à se rendre compte du danger.

  • Posté par Istasse Bernard, mercredi 27 janvier 2021, 10:16

    Tant qu'on y est dans l'invraisemblable stupidité gouvernementale: pourquoi pas un certificat de non-virginité ? On se croirait sous un régime totalitaire... et certains commencent à se rendre compte du danger.

  • Posté par Germay Bernard, mercredi 27 janvier 2021, 9:24

    C'est juste invraisemblable ... je pense que beaucoup vont choisir de risquer l'amende de 250 EUR, c'est moins que pour une soirée entre amis !

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko