Accueil Société

Vie privée: comment l’Etat prend des libertés avec vos données personnelles

Si vous êtes sensible à l’utilisation de vos données personnelles, un article passé inaperçu dans l’arrêté ministériel « covid » du 12 janvier dernier devrait vous intéresser. Problème : il est impossible pour le citoyen de décoder sa portée. Des recours devant le Conseil d’État sont envisagés.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 7 min

Le 8 janvier dernier, le Comité de concertation se passe de conférence de presse pour vous annoncer ce qui va changer dans les mesures prises pour lutter contre le covid. A la télé, on vous parle de la réouverture des auto-écoles et c’est à peu près tout. L’arrêté ministériel publié quatre jours plus tard au Moniteur introduit pourtant d’autres décisions. La prolongation des mesures exceptionnelles, comme le couvre-feu, jusqu’au 1er mars. Ainsi qu’un très discret « article 8 ». Quelques phrases, difficilement abordables pour un public non averti.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Pire Bernard, lundi 1 février 2021, 9:23

    Nooon, cher concitoyen, vos données sont hyper protégées... Ne vous inquiétez donc pas, BigBrother est là pour vous, il s'occupe de tout... A quand le recoupage des données ONSS avec le tracage des déplacements via les caméras qui fleurissent partout, installées pour votre bien également et pour des tas d'autres raisons : paiement des taxes, dépôts clandestins, terrorisme etc etc...

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs