Accueil Économie

L’UCL met au point l’internet ultra-rapide

En cheville avec un opérateur coréen, Samsung utilise déjà leur code dans l’un de ses smartphones.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Et si la Belgique était l’éminence grise du haut débit ? Les premiers prototypes de modems ADSL étaient nés en 1991 dans les laboratoires d’Alcatel, à Anvers. Et depuis le début de l’été, des opérateurs du bout du monde mettent en œuvre dans leurs connexions à très haut débit des technologies innovantes, que l’on doit à des informaticiens de l’Université catholique de Louvain (UCL).

Depuis plusieurs années, une équipe de chercheurs du laboratoire des réseaux, à Louvain-la-Neuve planche sur une nouvelle norme capable d’additionner les bandes passantes de plusieurs technologies, fixes et mobiles, pour en faire une connexion internet beaucoup plus performante. En 2012, l’IETF, l’organisation internationale à l’origine de la plupart des nouvelles normes de l’internet, avait approuvé un premier standard issu des travaux conjoints de l’UCL et d’autres universités européennes. Cette nouvelle norme permet par exemple d’utiliser plusieurs réseaux simultanément, comme du wifi et de la 3G.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Économie

Acheter une voiture neuve: un «rêve» en péril?

Les voitures sont de plus en plus cossues et plus chères, d’autant plus si elles sont à propulsion électrique. Alors que la mutation du marché se profile, le commun des mortels pourra-t-il encore acquérir une voiture compatible avec les objectifs climatiques ?

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs