Accueil Société

Le parquet requiert un renouvellement du mandat d’arrêt à l’encontre de Stéphane Moreau et Pol Heyse

Stéphane Moreau continue de contester l’ensemble des chefs d’accusation à son encontre. La solution, selon la défense, serait la remise en liberté sous conditions.

Temps de lecture: 3 min

Le parquet fédéral a demandé un renouvellement du mandat d’arrêt à l’encontre de Stéphane Moreau et Pol Heyse, mercredi matin devant la chambre du conseil de Liège, annoncent mercredi en fin de matinée les avocats des deux inculpés. Le parquet invoque le risque de collusion des deux anciens administrateurs de Nethys. Les avocats plaident pour une libération sous conditions de leur client.

Après trois heures de plaidoirie face à la chambre du conseil de Liège, les avocats des M. Moreau et M. Heyse se sont adressés mercredi vers 13h00 à la presse. Le parquet a annoncé vouloir renouveler la demande de mandat d’arrêt à l’encontre des deux hommes.

Stéphane Moreau continue de contester l’ensemble des chefs d’accusation à son encontre. La solution, selon la défense, serait la remise en liberté sous conditions : « Il est expédiant de solliciter une libération sous conditions avec l’interdiction de prendre contact avec une série de personnes. L’enjeu est de savoir si le fait d’imposer des conditions à la mise en liberté, l’interdiction de prendre contact directement ou indirectement avec les personnes qui doivent encore être entendues est suffisant pour éviter tout risque de collusion. Dans la mesure où il y a peut-être une quarantaine de personnes qui doivent être entendues, c’est déjà prêter beaucoup de pouvoir à M. Moreau de croire qu’il pourrait influencer toutes ces auditions. Je crois aussi que toutes les personnes qui savent qu’elles vont être interrogées dans le cadre du dossier Nethys n’auraient guère d’intérêt et d’envie de rencontrer M. Moreau prochainement, » a indiqué Me Masset, l’avocat de Stéphane Moreau.

Du côté de Me Buyle, l’avocat de Pol Heyse, la demande est la même : « Enfin nous sommes sortis d’une justice de l’ombre, pour une justice contradictoire où chacun a pu s’exprimer. Nous avons pris la parole et avons demandé que le mandat d’arrêt ne soit pas renouvelé. M. Heyse conteste les faits, mais en ce qui concerne les éléments de droits, nous pensons aujourd’hui qu’il n’y a aucun élément qui font craindre des risques de collusion ou de disparition des pièces. »

Les deux hommes, anciens administrateurs de Nethys, sont accusés d’abus de biens sociaux et détournement par personne exerçant une fonction publique. Stéphane Moreau est également inculpé de faux, d’usage de faux et d’escroquerie. Les deux anciens administrateurs de Nethys sont écroués à la prison de Lantin depuis dimanche.

La chambre du conseil devrait rendre son verdict mercredi après-midi sur le maintien ou non de Stéphane Moreau et Pol Heyse en détention préventive.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

13 Commentaires

  • Posté par Raurif Michel, mercredi 27 janvier 2021, 16:38

    Le parquet insiste pour le maintien en prison de Moreau ! Faut un peu de mise en scène pour le public !!!!! Sinon, que va penser justement ce " public " ?

  • Posté par Renard J, mercredi 27 janvier 2021, 16:17

    C'est l'occasion de mettre en lumière toute la machinerie politique liégeoise en fonctionnement depuis des décennies. Difficile de croire que Stéphane Moureau et consorts aient pu pomper autant d'argent sans l'accord des pontes politiques en place. Et si on a laissé faire ces gens, ce n'est certainement pas par pure générosité ou en remerciement pour leur dévouement à la cause publique. Que la Justice fasse son travail sans entraves et que la transaction pénale soit abolie ! Faire table rase pour repartir sur de nouvelles bases, c'est possible.

  • Posté par Delpierre Bernard, mercredi 27 janvier 2021, 15:48

    Le maintien en détention préventive n'est prévu que si les" toujours présumés innocents" risquaient de se soustraire à la justice en quittant le pays ou en éliminant des documents susceptibles de les incriminer. Quant à la caution en cas de libération , les saisies conservatoires déjà effectuées devraient suffire amplement. Ce qui est par contre étonnant , c'est l'absence à ce jour de questionnement des élites politiques liégeoises par le juge d'instruction mais peut-être que de fortes pressions n'y sont pas étrangères...car la grande filouterie de Moreau pour organiser le dépouillement d'entreprises d'utilité publiques et son enrichissement éhonté n'a pas pu entièrement échapper à la sagacité de ces éminences même si elle s'est exercée sous le regard paresseux et évanescent des seconds couteaux...

  • Posté par Van Cappellen Eric, mercredi 27 janvier 2021, 15:37

    Comme je vois venir l’affaire....il n’y aura plus que sa propre justice qui compte en ce pays qui n’en n’est plus un.

  • Posté par Doffiny Jean-pierre, mercredi 27 janvier 2021, 15:31

    Il ne me semble pas exagéré d'affirmer que Stéphane Moreau , dans ses actes et son arrogance, représente tout ce que peut honnir l'ensemble des citoyens. Il serait étrange, tant la symbolique est violente, que la justice opte pour une transaction, ce qui reviendrait à offrir à ce personnage une nouvelle victoire que personne ne comprendrait. Ceci dit, il est toujours présumé innocent...

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko