Accueil Société

Coronavirus: l’adhésion aux mesures a-t-elle atteint ses limites?

A plusieurs endroits en Europe, des mobilisations anti-confinement ont eu lieu ces derniers jours. Marginales pour l’heure, elles ne sont pas pour autant sans signification, estiment les spécialistes.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Forum Temps de lecture: 5 min

C’est une carte comme une autre : celle des villes en Europe où les mesures face à la pandémie ont donné lieu à des manifestations dans la rue. Ces derniers jours, certaines sont venues s’ajouter aux Pays-Bas, au Danemark et en Espagne. Avec en retour une impression générale teintée de craintes : que l’adhésion massive aux politiques mises en place pour faire barrage à la pandémie soit en train de faiblir et ne soit plus dans les mois à venir la puissante clé de voûte sur laquelle bâtir la réaction sanitaire.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

30 Commentaires

  • Posté par Pire Bernard, lundi 1 février 2021, 9:55

    Il est vrai que les gens ont fait preuve d'une docilité étonnante. Par contre, il n'est pas étonnant que le mouvement de balancier, qui anime généralement l'opinion, commence à apparaître. En cause : une communication désastreuse, l'impréparation des gouvernants, le manque de coordination, l'omniprésence des experts sur la place publique, le désinvestissement historique dans les soins de santé qu'illustre la crise actuelle, la lassitude devant des mesures difficiles qui finalement ne produisent pas beaucoup d'effet, le mensonge sur les chiffres et j'en passe... J'en retire quelques enseignements : d'abord que les libertés fondamentales, on peut facilement les bafouer en capitalisant sur la peur. Ensuite, que nos gouvernements, de gauche comme de droite, ont pendant des années laminé des secteurs entiers de notre société sous prétexte de rentabilité : le résultat surtout de leurs gabegies et de leur manque de gestion. Tertio, une impréparation totale, une cacophonie insoutenable d'une structure institutionnelle qui multiplie les (ir)responsables, sans compter un mépris total pour tous les autres aspects de la vie sociale. Enfin, un lavage de cerveau médiatique absolument unique ... et puant... qui a pris tous les médias, a fait taire toute forme de débat et a poussé les gens dans l'anxiété. Et si tout ça n'était pas suffisant : on a une Europe qui démontre sa totale inutilité, son manque d'envergure, de visibilité, de capacité de coordination. Au moindre problème, chaque Etat se replie sur ses frontières !

  • Posté par HERMAN Claude, vendredi 29 janvier 2021, 1:53

    Voici des chiffres clairs et compréhensibles Moyenne sur 4 ans : ( 2017 - 2020 ) En 2020 : + 21% de surmortalité pour les + de 85 ans + 15, 6 % de surmortalité pour les + de 65 à 84 ans + 4,5 % de surmortalité pour les + de 45 à 64 ans pas de surmortalité pour les 25 à 44 ans - 25 % de mortalité pour les 0 à 24 ans On aurait pu comprendre des règles de prudence et que l'on nous parle d'une mauvaise grippe.. Mais de là à ravager l'économie , les commerçants, les travailleurs et le moral des européens ! https://www.facebook.com/755175630/videos/10158850342015631/

  • Posté par Cornélis Michel, jeudi 28 janvier 2021, 15:52

    Peu respectueux ? Le problème ce sont les mesures prises En démocrate il est interdit d'interdire, on donne des règles même très difficiles mais elles doivent être les mêmes pour tout le monde et doivent être liées aux risques. Ce qui n'est pas le cas.

  • Posté par Gheys Patrick, jeudi 28 janvier 2021, 13:36

    Une dictature privant les citoyens de leurs libertés fondamentales est en train de s'installer. La résistance s'organise - heureusement.

  • Posté par Lefebvre Pascal, jeudi 28 janvier 2021, 11:57

    Le problème principal est que cela fait un an qu'on nous prive à des degrés divers de notre liberté. Sans qu'il y ait un horizon, une porte de sortie annoncée... Le vaccin ne sera semble t'il pas la solution, d'abord les retards de production, ensuite une campagne de vaccination en dépit du bon sens - pourquoi vacciner ceux qui ont été contaminés et qui donc sont immunisés? - et enfin de toute façon, il a déjà été écrit dans ces colonnes qu'être vacciné ne signifiera pas le retour à la liberté sans concession... Je pense que la population a largement adhéré aux mesures, et joué le jeu à 99,99%. Mais je peux pas croire, comme écrit ci-dessous, que "90% de la population adhèrent aux mesures sanitaires A part quelques écervelés, manifestants professionnels et morveux désoeuvrés". Grand bien fasse à ceux pour qui rester confiné pendant encore des mois voire des années ne pèse pas, mais je ne pense pas que seul 10% de la population a des envies de liberté...

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs