Accueil Monde États-Unis

Etats-Unis: Linda Thomas-Greenfield, une voix d’expérience à l’ONU

La nouvelle ambassadrice américaine a mené une longue carrière au département d’Etat. Elle a notamment été témoin direct du génocide rwandais.

Article réservé aux abonnés
Correspondant aux Etats-Unis Temps de lecture: 3 min

Une vie entière au service du département d’Etat, des dizaines de pays arpentés, du Liberia au Kenya en passant par le Pakistan et le Nigeria, et une expérience traumatique, qui zèbre la carrière de Linda Thomas Greenfield comme une douloureuse cicatrice : cette diplomate américaine de 69 ans, sélectionnée comme ambassadeur auprès des Nations Unies, passait son grand oral mercredi devant la commission des Affaires étrangères du Sénat, mais elle n’a pas eu besoin d’évoquer sa mésaventure rwandaise.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Levaux Marie-Noelle, jeudi 28 janvier 2021, 14:47

    Depuis 1994, le régime de Kagame a, avec l’appui total des USA, semé la mort dans l’Est du Congo, pour y exterminer les réfugiés Hutus et s’emparer des richesses de cette région. Selon l’ONU, il y aurai eu entre 5 et 7 millions morts, ce qui a fait dire au grand africaniste belge Phillips Reyntjens que Kagame est un des plus grand criminels de guerre vivant. M. Picard ferait bien d’informer complètement vos lecteurs, les Démocrates ayant toujours soutenu ce régime sanguinaire.

Aussi en USA

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs