Des experts covid inquiets face au variant britannique: il serait «au moins 65% plus contagieux»

Des experts covid inquiets face au variant britannique: il serait «au moins 65% plus contagieux»
Photo News

Un rapport secret, rendu au gouvernement par plusieurs experts dont Emmanuel André, dresse un constat alarmant quant à l’évolution de la situation épidémiologique en Belgique. Ils tirent plusieurs conclusions après avoir analysé 1.800 échantillons positifs au coronavirus, révèlent nos collègues de Het Laatste Nieuws.

La première est que le variant britannique est plus contagieux que ce qu’une étude avait annoncé. Selon eux, il serait « au moins 65 % plus contagieux ». De plus, la propagation du variant britannique serait très importante en Belgique. Ils estiment qu’il causerait entre 15 et 25 % des cas positifs actuels et la proportion ne cesse d’augmenter. « Fin février, 90 % des infectés en Belgique porteront la variante britannique », prévient le rapport.

Selon les analyses, ce variant serait principalement entré en Belgique à cause des voyages à l’étranger lors des vacances de fin d’année. C’est en tout cas à partir de ce moment-là que la souche a été de plus en plus présente dans les échantillons analysés. « Nos données confirment que l’introduction de la variante britannique dans la société a eu lieu au cours de la première semaine de janvier », précise le rapport.

Autre conclusion importante des experts : le taux de reproductivité du virus (R) pourrait atteindre 1,65 en février ou mars, la valeur la plus importante depuis le pic de la deuxième vague.

Enfin, les experts alertent : les mesures ne sont pas suffisamment fortes pour faire face à l’augmentation des cas. « La situation est alarmante », préviennent-ils.

Le virologue Steven Van Gucht souligne qu’il y a encore beaucoup d’incertitude autour des conclusions. « Ce rapport est basé sur des données limitées et nous devons donc considérer ces résultats comme le pire des scénarios. De plus, le fait que la variante britannique devienne dominante ne change pas en soi la stratégie : nous devons limiter le nombre d’infections, indépendamment de quelle variante est dominante ».

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous