Emmanuel André sur la troisième vague: «Je pense qu’elle a commencé» (vidéo)

Le médecin et microbiologiste de l’UZ Leuven, Emmanuel André.
Le médecin et microbiologiste de l’UZ Leuven, Emmanuel André. - Photo News

Le commissariat corona a rendu un rapport mercredi soir aux autorités sanitaires sur l’évolution du coronavirus et de ses variants en Belgique. Un certain nombre de clusters ont été confirmés avec le variant britannique B117, plus contagieux et appelé à devenir dominant – d’ici mars. Emmanuel André était l’invité de la matinale de la Première sur la RTBF pour s’exprimer sur ce rapport.

Le microbiologiste a prévenu d’emblée qu’il ne s’agit pas d’« un rapport sur ce qu’il faut faire », mais alerte : « Le variant britannique se répand (…) Fin février début mars, il sera le principal virus en Belgique. » Selon M. André, d’ici la fin du mois, 90 % de toutes les nouvelles infections concerneront ce variant. Aujourd’hui, 87 % des séquençages de la protéine Spike avec laquelle le virus pénètre nos cellules portent la trace du variant britannique.

Cependant, Emmanuel André rappelle que « le virus reste le même, on peut rompre les chaînes de transmission », notamment par les gestes barrières classiques, mais il faut être plus prudent, selon lui.

« On peut encore éviter un lockdown complet »

Questionné sur une éventuelle troisième vague qui pourrait découler de ce variant, le microbiologiste de l’UZ Leuven est assez clair : « Je pense qu’elle a commencé. »

Enfin pour Emmanuel André, « on peut encore éviter un lockdown complet ».

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous