Accueil Léna

Manaus, le summum de la gestion chaotique de la pandémie au Brésil

Dans la capitale de l’Amazonas, plus d’une cinquantaine de malades du coronavirus sont morts d’asphyxie, tandis que le trafic de bouteilles d’oxygène explose.

Avec LéNA, découvrez le meilleur du journalisme européen.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 8 min

L’agent de sécurité vêtu d’un gilet pare-balles qui court, suivi d’une femme, porte dans les bras un cylindre bleu qu’il traite avec une infinie délicatesse, comme s’il s’agissait d’un bébé. C’est en réalité une bouteille d’oxygène. Tous deux se dirigent vers une voiture sous un soleil de plomb. « C’est pour ma mère », indique Afra Benedito, 46 ans. Elle raconte avec angoisse que cette bouteille aidera sa mère, Fátima, à respirer quatre heures de plus. A 71 ans, le coronavirus a emporté son époux il y a quelques jours et s’attaque désormais à sa propre vie.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

5 Commentaires

  • Posté par Lespagnard Frans, jeudi 28 janvier 2021, 13:07

    Cela va mieux chez nous ? 21.000 décès pour 11, 5 millions d’habitants, deux fois plus qu’au Brésil. On encense madame Wilmes qui appartient au courant de pensée qui a sorti le moratoire sur les hôpitaux en 1982, qui a adopté le plan Dehaene sur les fermetures de lits d’hopitaux dans son livre blanc de 1987-88, et qui elle-même affirmait quelques mois avant l’épidémie qu’il fallait encore fermer des lits.....Pénuries de masques, de gants, d’aiguilles, d’oxygène, de respirateurs, des hôpitaux publics qui lancent des souscriptions pour acheter en catastrophe des respirateurs (hôpital St Pierre, à Bruxelles, une référence avait besoin de 3 millions d’euros....et appel aux citoyens), cadenassage des formations médicales, réticences ou refus de transférer des patients à l’hopital...alors que des politiques sont pris en charge à commencer par la Première Ministre ....!.On en passe....Pour un pays développé, on ose la comparaison ? Et a quand une étude sérieuse du Soir sur les manquements et des responsabilités vite éludées !

  • Posté par Rossignol Thierry, vendredi 29 janvier 2021, 11:05

    Nous recensons 21.000 morts dont 9.000 en maison de repos dont une partie n’a pas été testée comme positif mais est considérée comme suspect. La plupart des pays ne comptabilisent que les décès testé positif et souvent uniquement à l’hôpital. Pour preuve, la surmortalité en Belgique entre 2019 et 2020 est de 16.000 toute cause confondue, donc déjà 5.000 de moins. https://statbel.fgov.be/fr/propos-de-statbel/que-faisons-nous/visualisations/mortalite. Quant aux lits d’hôpitaux, quel intérêt de financer pendant 30 ans des lits d’hôpitaux, au détriment de quoi, de l’enseignement , de la justice.. il n’y a pas eu de saturation comme c’est le cas au Brésil et sans les mesures de confinement, 2.000 lits de plus avec le personnel qualifié n’auraient de toutes façon pas suffit. La gestion de la crise peut être critiquée mais en essayant d’être complet sur les éléments pris en compte.

  • Posté par Moriaux Raymond, jeudi 28 janvier 2021, 11:47

    Je suis certain que certains auraient souhaité importer chez nous ces excellents principes de gestion. Au moins, là-bas, il n'a pas fallu limiter les libertés constitutionnelles. Les quoi ?

  • Posté par louckx estelle, jeudi 28 janvier 2021, 9:51

    Et c'est avec ces gens-là qu'on signe un accord de libre échange?

  • Posté par Pierrard Hughes, vendredi 29 janvier 2021, 22:33

    Dans très peu de temps vous aurez plus besoin du Brésil... "ces gens-là " que l'inverse. Au lieu de capitaliser les vaccins pensez à en laisser la disponibilité au Brésil et à l'Afrique du Sud sinon ils se rappeleront à vous par de subtiles variantes !

Aussi en LéNA

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs