Ecoles: le taux d'absentéisme des élèves et des professeurs en forte hausse

Ecoles: le taux d'absentéisme des élèves et des professeurs en forte hausse
Pierre-Yves Thienpont.

Fidèle à ce qui est désormais une tradition depuis l’automne, le Segec – secrétariat général de l’enseignement catholique – poursuit sa quête de données pour qualifier l’absentéisme en milieu scolaire. Ces données ne concernent que son réseau mais, vu sa taille (environ 50 % de la population), on peut considérer qu’elles sont représentatives.

Pour la première fois depuis Noël, elles confirment une hausse bien marquée des taux d’absentéisme pour l’ensemble des catégories d’acteurs. « Cette progression est préoccupante, parce que son rythme est comparable à celui observé au cours des semaines qui ont précédé les vacances de Noël, explique Etienne Michel, directeur général du Segec. « Le rythme de cette progression reste toutefois inférieur à celui observé au cours des semaines qui ont précédé les vacances de Toussaint et qui avaient correspondu à une situation de crise majeure pour l’organisation des écoles ».

8 % d’élèves absents dans le fondamental…

Précisément, on remarque dans l’enseignement fondamental que l’augmentation la plus importante concerne les élèves : on passe de 5,2 % le 18 janvier dernier à 8 % le 25 janvier. Le taux d’absentéisme des enseignants poursuit lui aussi sa progression (de 6,4 à 7,9 % en une semaine). « En trois semaines ce taux aura été multiplié par deux et on peut s’attendre, si cette dynamique se poursuit au même rythme, à retrouver des taux d’absentéisme critiques à la veille du congé de Carnaval, précise le directeur du Segec. « Il est évident qu’à partir du moment où le taux d’absentéisme moyen atteint 10 à 15 %, la situation organisationnelle des écoles devient très difficile, notamment en raison du fait que cet absentéisme ne se répartit évidemment pas de manière uniforme sur toutes les écoles ».

… et le secondaire

Au secondaire, cette semaine, l’évolution des indicateurs présente des courbes similaires à ce qui se passe dans le fondamental. Ces courbes sont toutefois fortement influencées par la seule fermeture de l’important centre scolaire Saint-Michel à Etterbeek. Pour les élèves : le taux d’absentéisme passe de 6,4 à 7,8 % (6.5 % hors St Michel). Pour les enseignants, on passe de 3,8 à 5,3 % (4,2 % hors St Michel)

Assouplir le recrutement d’enseignants

Pour le cas où les courbes poursuivraient leur hausse, il sera nécessaire, « selon toute vraisemblance, bientôt utile de pouvoir réactiver les dispositions visant à assouplir les conditions de recrutement et de remplacement des enseignants ».

Sur le même sujet
Enseignants
 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous