Accueil Opinions Chroniques

La chronique «Je dirais même plus»: dans la peau d’un Noir

La question raciale qui divise la société américaine est au centre de deux superbes romans qui nous plongent au cœur de l’Amérique profonde.

Article réservé aux abonnés
Chroniqueur Temps de lecture: 3 min

Comment se glisser dans la peau d’un Noir américain ? Deux romans parus récemment permettent ce tour de passe-passe même à un Belge blanc. Car la littérature explique plus que jamais, plus qu’à d’autres périodes, le monde étrange, nerveux, violent de ce siècle.

Les multiples tragédies qui ont ensanglanté ces dernières années la communauté noire montrent que, malgré les grandes avancées de l’intégration dans les années soixante, et même depuis le passage d’un président noir dans le bureau ovale, le fossé entre Noirs et Blancs reste profond aux Etats-Unis. C’est un des grands défis qui attend le duo Biden-Harris.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par Vynckier Albert, dimanche 31 janvier 2021, 10:01

    l'Amérique profonde, cela veut dire l'Amérique comme elle était il y a longtemps. Le racisme est un rapport de force et un discours qui alimente ce rapport de force. c'est, pour citer un exemple, instaurer une différence de statut social entre un homme politique et un manant qui se serrent la main. l'un et l'autre sente une différence de potentiel social dans le contact.

  • Posté par Vynckier Albert, dimanche 31 janvier 2021, 10:02

    L'un et l'autre sentent...

Aussi en Chroniques

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs