Accueil Économie Entreprises

Gamestop: comment des investisseurs «activistes» font mordre la poussière aux hedge funds de Wall Street

L’action de la chaîne de magasins de jeux vidéo fait l’objet d’une folle spéculation à la Bourse de New York. Des investisseurs « activistes » font mordre la poussière aux fonds d’investissement spécialistes de la vente à découvert.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 4 min

C’est un vent de panique qui souffle sur Wall Street depuis le début de l’année. Son nom ? GameStop, une chaîne américaine de jeux vidéo qui compte environ 5.000 points de vente dans le monde. Comme d’autres enseignes de la distribution « en dur », GameStop souffre depuis plusieurs années de la concurrence des sites de vente en ligne, mais aussi de la dématérialisation croissante des jeux vidéo – les joueurs sont nombreux à télécharger leurs jeux favoris plutôt que de les acheter sur un support physique. Une situation de plus en plus précaire qui s’est traduite dans le cours de l’action GameStop à la Bourse de New York, qui ne valait plus que 2,57 dollars en mars 2020.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

4 Commentaires

  • Posté par Chalet Alain, mercredi 3 février 2021, 12:58

    Ces activistes sont punissables, car ils ont manipulé les cours. Mais le plus intéressant, c'est que la majorité d'entre eux se sont en réalité fait exploiter par quelques-uns. En effet, les leaders du mouvement se fichaient totalement de ce que faisaient les hedge funds (et qui est par ailleurs totalement licite et bon pour la liquidité du marché). Leur seul but a été de faire monter artificiellement le cours d'une action, en trouvant un bon prétexte pour abuser les gogos qui les ont suivi. Au préalable, ces leaders avaient acheté des quantités raisonnables de cette action, ainsi que des options call leur permettant d'en acheter d'autres à relativement bas prix. Et quand le cours de l'action a bien monté, ils ont revendu le tout en gagnant jusqu'à 20 fois leur mise. Les autres activistes se sont retrouvés avec des actions qu'ils avaient payé très cher et qui ne valent plus rien.

  • Posté par Merenne Damien, vendredi 29 janvier 2021, 0:02

    Vendre une truc qu'on ne possède pas, c'est cool la bourse quand même. Je vais louer une bagnole, la vendre bien cher, attendre que son prix diminue, la rachèter pour rien et la rendre a la boîte de location.

  • Posté par dekoker philippe, jeudi 28 janvier 2021, 23:57

    J'adore ! Enfin, une manière intelligente de donner une leçon à tous ces hedges fund / banques / grands groupes financiers , qu'il faut sauver parce que "too big to fall" Qui donnent des leçons à la planète entière... Les voila qui crient à la manipulation de cours, c'est l’hôpital qui se moque de la charité en quelque sorte. La "digital économy" n'a pas fini de surprendre. Ne soyons pas naïfs, il est probable que si une majorité de ces gens font du financement collaboratif (fatalement a perte si on va au bout de la logique) "à l'envers" de façon désintéressée, un certain nombre de personnes ont empoché un maximum dans l'affaire... Enfin pour ceux qui ne comprennent rien à la finance, cet article illustre de manière ludique le principe de la vente à découvert (qui devrait être interdit mais bon).

  • Posté par Chapuis Philippe, jeudi 28 janvier 2021, 18:57

    Savoureux de voir ces hedge funds et autres banques d'affaires qui ont depuis si longtemps confondu l'économie avec un casino, parler de manipulations de marché ! Avec la crise et nombres d'entreprises en difficulté, il plus que temps d'interdire ces ventes à découvert. Ce qui a déjà été fait mais provisoirement.

Aussi en Entreprises

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs