Accueil Opinions Cartes blanches

Coronavirus: la légitimité démocratique du pouvoir d'exception remise en question par des chercheurs

Des chercheur.e.s de toutes les universités francophones s’interrogent sur les conséquences démocratiques de la crise et la question de la légitimité du pouvoir d’exception.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 7 min

Il y a plus de 10 mois, les premières mesures de confinement étaient prises en Belgique. Ces dispositions inédites et impensables encore quelques semaines auparavant ont bouleversé nos vies et notre société. Elles ont été adoptées dans l’urgence, face à un phénomène, l’épidémie de covid-19, qu’il était difficile de prévoir. L’absence de débat démocratique pouvait à l’époque se comprendre au vu de l’urgence et du caractère exceptionnel des mesures. Une large coalition de partis démocratiques créait alors un consensus autour d’un gouvernement minoritaire. A situation inédite, réactions politiques inédites.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

137 Commentaires

  • Posté par André MASSIN, dimanche 31 janvier 2021, 16:43

    Enfin ! il est juste dommage que cet article soit une "carte blanche" rédigée par une flopée de signataires prestigieux plutôt que par un journaliste digne de ce nom qui dénonce la dérive totalitaire bien réelle de ce pays. Et ce qui est le plus merveilleux, c'est que suite à cet article oh combien réaliste et modéré, il se trouve encore nombre de lâches bornés qui, effrayés par les propos alarmistes relayés pour ne pas dire matraqués quotidiennement par l'ensemble de la presse, trouvent "normales" les mesures liberticides et s'offusquent bruyamment que l'on ose relater cet état de fait. Rendez vous compte, on pourrait mettre leur précieuse santé personnelle en péril au nom de la liberté de tous ! Bel exemple de civisme. Si nous retournions 80 ans en arrière, nous parlerions aujourd'hui tous allemand avec conviction et fierté. Le plus phénoménal dans tout cela, c'est que ces mesures liberticides n'ont aucun sens. Il se trouve nombre de scientifiques, et non des moindres, auxquels on coupe volontairement la parole ou que l'on cite anecdotiquement du bout des lèvres, qui se lèvent pour dénoncer l'hérésie de ces mesures. Car non seulement elles sont liberticides mais surtout, elles sont totalement inutiles voire même contre-productives. Depuis quand les journalistes se satisfont ils de données, de chiffres et d'opinions officiels tous plus opaques les uns que les autres puisque fournis unilatéralement par le gouvernement et ses prétendus experts, eux-même issus majoritairement de la même moitié nord du pays, sans chercher à recouper ou à analyser ces informations pourtant déroutantes ? Comment se fait-il que la presse, toujours aussi friande de scoops, n'ait que très peu relevé que, par deux fois, des jugements correctionnels ont déclaré inconstitutionnelles ces mesures figurant dans l'arrêté ministériel sans cesse remanié et ont acquitté les prévenus sur cette base ? Faut il rappeler que ces jugements n'ayant pas -encore- été frappés d'appel, ils pèsent actuellement sur la jurisprudence et auraient naturellement du entraîner le retrait sine die de cet arrêté ministériel si toutefois ce gouvernement avait encore une once de légitimité démocratique ? Mais finalement, pourquoi garder la séparation des pouvoirs si ce sont toujours les mêmes qui décident unilatéralement sans recours possible au nom d'une soi-disant urgence qui perdure depuis un an ? Et il se trouve des ânes pour applaudir à de tels excès simplement parce que tous nos gouvernants européens sont unis et aveuglés dans cette course à la folie sans précédent ; ce qui leur donne une illusion de légitimité. Bravo inconditionnel pour cet article en espérant qu'il fasse rapidement des petits.

  • Posté par STORDIAU Pierre, mercredi 3 février 2021, 19:05

    Pauvre monsieur ; vos diarrhées verbales ne sont lisibles que par vos sectes d'initiés QANON ou Conspirationnistes. Heureusement que tous les citoyens du monde se mobilisent contre le seul vrai ennemi: COVID19 . Quoique en temps de guerre il y a toujours eu une "5ième colonne" et autres collaborationnistes. A moins qu'il n'aurait s'agit de compter sur vos clowns du film "Où est passé la 7ième compagnie" pour sauver le monde ! (LOL). "Les chiens aboient ... mais la caravane passe".

  • Posté par d dsti, dimanche 31 janvier 2021, 16:35

    Tout cela est bien théorique. Il faut agir vite et bien et c'est ce que le gouvernement fait avec l'accord des gouvernements régionaux et donc en fait avec l'accord des 3/4 des représentants de la population. On peut si nécessaire lancer en parallèle un débat au parlement et développer une loi-cadre corona : elle sera prête quand 70% de la population sera vaccinée et que la plupart des libertés seront retrouvées. D'ailleurs tous les pays démocratiques fonctionnent comme nous.

  • Posté par Bouko Christian, vendredi 29 janvier 2021, 18:38

    Moi j'appelle cela de la recherche "dans sa tour d'ivoire" ! Le seul reproche que je ferais au monde politique - mais ce n'est pas nouveau - c'est d'avoir perdu son pouvoir sur la haute finance qui dans les pays économiquement forts serait tout-à-fait-à même de soutenir financièrement les secteurs en difficulté temporaire sans aggraver le déficit de ces pays .

  • Posté par Poullet Albert, vendredi 29 janvier 2021, 17:56

    Quand on navigue sur un bateau et qu'on ne voit pas de terre à l'horizon, cela veut dire qu'on n'est pas encore arrivé à bon port et qu'il faut continuer à naviguer... même si c'est encore long, très long, très très long, tout remettre en question ne change rien, il faut continuer à naviguer ! ceux qui craquent avant parce qu'il n'on plus de force mentale n'ont qu'a sombrer dans les profondeurs de l'océan ( où de leur bêtise ) et ils n'ont pas à essayer d'emporter les plus courageux et les plus lucides avec eux !

Plus de commentaires

Aussi en Cartes blanches

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs