Accueil Société

«Pas d’espoir pour les coiffeurs»: Bouchez réagit aux propos de Marc Van Ranst

La propagation du variant britannique ne permet pas d’envisager un relâchement, selon le scientifique.

Temps de lecture: 1 min

Le comité de concertation avait reporté de deux semaines, au 5 février, la décision sur l’éventuelle réouverture des salons de coiffure et de beauté au plus tôt le 13 février. Une réouverture qui pourrait se faire dans des conditions strictes.

Mais la donne semble avoir déjà changé, en tout cas dans l’esprit du virologue Marc Van Ranst. « Les scientifiques sont tout à fait d’accord sur les perspectives pour les coiffeurs : il n’y en a pas pour le moment », a-t-il notamment déclaré dans l’émission Ter Zake.

Des propos qui ont fait bondir le président du MR. « Déclarer cela sans aucune étude précise. Par exemple quel est le taux moyen de contamination dans un salon de coiffure avec protocoles ? Rappel : Le savoir scientifique ne peut se développer sur Twitter ou à la TV et la décision politique relève des mandataires », écrit Georges-Louis Bouchez.

À lire aussi Un salon, un bar et une classe: comment se transmet le coronavirus dans l’air À lire aussi Les variants font déjà craindre des perturbations dans les écoles

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

29 Commentaires

  • Posté par massacry olivier, vendredi 29 janvier 2021, 0:02

    la question capillaire devient cruciale, plus urgente que la situation sanitaire, c'est vrai quoi ici tout le monde est concerné, tandis que le covid c'est pour les autres, vite vite des millions de contacts rapprochés !!!!

  • Posté par Dewaele Danielle, jeudi 28 janvier 2021, 23:25

    En dehors de tout ce tapage, j'espère que nos amis les coiffeurs vont s'en sortir. La tondeuse et la coloration maison c'est bien. Le contact avec un humanoïde* (sic) c'est mieux !! * ça ressemble à quoi un coiffeur ? Gepe Lasne

  • Posté par Raspe Eric, jeudi 28 janvier 2021, 21:23

    Par rapport à l'article, ce n'est pas à Terzake que le Pr. Van Ranst est intervenu mais à De Afspraak, l'émission qui suit. Ce lundi à partir du temps 19:17 de la vidéo, Mr Van Ranst y dit que mathématiquement, il est encore possible d'arriver à l'ouverture des salons de coiffure mais que c'est peu probable. La décision est principalement politique. Si elle est basée principalement sur les chiffres, alors la probabilité est quasi nulle qu'ils ouvrent. Vous constatez que c'est tout à fait différent de ce que gloub prétend. Je rappelle qu'il nous a déjà fait le coup fin novembre. Il a fait son petit caprice pour exiger la tenue d'un Comité de Concertation avec l'ouverture des salon de coiffure à l'ordre du jour alors qu'une simple extrapolation mathématique de la décroissance des contamination montrait qu'il était impossible d'atteindre les chiffres désirés pour ouvrir ces commerces. N'a-t-il toujours pas compris que donner des faux espoirs aux gens est pire que leur dire la vérité? N'est-ce pas Clarinval en charge des mesures de soutien au secteurs. Où en sont ses mesures? Sont-elles suffisantes et appliquées à temps? Je commence aussi à en avoir marre que l'on déforme systématiquement les propos d'un scientifique et qu'on lui fasse dire ce qu'il n'a pas dit. Il a souvent été de bon conseil, présente les choses de manière équilibrées, propose toujours une solution (ce qui casse l'effet anxiogène qui lui est souvent reproché à tort) . Si on prend la peine de l'écouter en néerlandais (le sien n'est pas trop difficile à comprendre), on éviterait bien des erreurs de jugement.

  • Posté par Carbonnelle Brigitte, jeudi 28 janvier 2021, 21:12

    Il faudrait savoir qu'actuellement tous les pays d'Europe ouvrent leurs salons de coiffure. Cela ne va pas beaucoup plus mal qu'en Belgique vu que le mutant anglais du virus voyage maintenant partout. Van Ranst enfermé dans ses chiffres et sa politique de répression ferait bien de se taire car il n'a pas le monopole du savoir faire pour arrêter cette pandémie. Bien au contraire ! Il est grand temps de revenir à la raison et d'agir dans l'intérêt de tous et non pas de parti pris..

  • Posté par Oscar Pascal , jeudi 28 janvier 2021, 21:30

    Madame, votre commentaire est la réalité. Je me permets d'ajouter qu'il faut oser dire ; « Les scientifiques sont tout à fait d’accord sur les perspectives pour les coiffeurs : il n’y en a pas pour le moment ». Ce n'est pas vrais c'est Van Ranst et Cie, quelques scientifiques qui sont si anxiogènes. Bien d'autres scientifiques, sans nier le problème, sont bien plus modérés. Contrairement à la France, chez nous, "d'aucuns" font taire les scientifiques plus modérés. N'oublions pas que VDB est le pote de Van Ranst et qu'il décide, peu de politiques osant les "braver". Ils seraient en France, ce serait un déchaînement médiatique et une opposition parlementaire vent debout. Toujours en France, les décisions vont à nouveau être soumises à débats et aux votes des députés, chez nous ce sont des décrets type loi martiale. Déjà le 12 septembre de l'année passée, une chronique publiée dans le Soir ; La Belgique est une démocratie représentative. Mais pas n’importe laquelle. La Belgique est une Super Démocratie Représentative. Elle affiche une densité parlementaire remarquable avec ses 9 assemblées et ses 778 sièges parlementaires (1). Mais depuis la mi-mars, nos parlementaires semblent en quarantaine constitutionnelle prolongée. Retour sur ce dégât (si peu) collatéral de la crise Covid-19, qui échappe aux conférences de presse et aux statistiques."

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko