Accueil Société

Activités extrascolaires : les changements approuvés

Les enfants de moins de 13 ans devront dorénavant les pratiquer dans des bulles réduites à dix enfants au maximum, une fois par semaine.

Temps de lecture: 2 min

Le comité de concertation a validé jeudi, via une procédure électronique, l’accord conclu mardi entre les communautés concernant les activités extra-scolaires, a-t-on appris auprès du cabinet du Premier ministre Alexander De Croo.

Dans la soirée, un Conseil des ministres électronique approuvera l’arrêté ministériel, élaboré par la ministre de l’Intérieur Annelies Verlinden. Il pourra ensuite être publié, a ajouté le cabinet de M. De Croo.

Dix enfants maximum

Les trois Communautés du pays ont trouvé mardi soir un accord sur une adaptation des activités extra-scolaires à l’évolution de la situation sanitaire.

Elles ont décidé que les enfants de moins de 13 ans devront dorénavant les pratiquer dans des bulles réduites à dix enfants au maximum. Il est également demandé aux parents de se limiter à une seule activité par semaine pour leur enfant afin de réduire les contacts.

Une exception est prévue pour les camps organisés pendant les vacances de Carnaval.

La mesure concerne toutes les activités extra-scolaires, en clubs sportifs, au sein d’un mouvement de jeunesse ou dans une académie de musique ou autres.

Il est demandé aux parents de se limiter à une seule activité par semaine pour leur enfant afin de réduire les contacts. Il ne sera donc plus autorisé de faire un sport et un cours de musique une même semaine.

Du lest pour les 12-18

Si les activités pour les moins de 12 ans sont dorénavant restreintes, les Communautés ont proposé de lâcher un peu de lest pour les jeunes de 12 à 18 ans. Privés d’activités collectives depuis l’automne, ceux-ci pourront les reprendre pour autant qu’elles soient menées en extérieur, mais également dans des groupes limités à dix participants maximum.

Le conseil des ministres restreint (kern) réuni mercredi matin avait déjà validé cette proposition. Celle-ci est à présent validée par le comité de concertation.

À lire aussi Coronavirus: «Même vaccinés, on ne va pas tout relâcher cet été»

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

7 Commentaires

  • Posté par Dubois B., vendredi 29 janvier 2021, 11:34

    Apparemment l'arrêté ministériel ne prévoit pas de limiter à une activité par semaine, car c'est incontrôlable. Ils comptent sur le "civisme" des parents. Sous-entendu, les parents qui ont payé des activités extrascolaires ne pourront même pas réclamer un bon à valoir, car rien n'est annulé. Il aurait été plus simple, plus juste et probablement plus efficace d'interdire toute activité à l'intérieur et d'autoriser les activités de 10 personnes pour tous les âges, uniquement à l'extérieur (après tout, nos enfants ne sont pas en sucre), en accompagnant la mesure d'un soutien financier aux organisateurs d'activités interdites.

  • Posté par De Villers Léopold, vendredi 29 janvier 2021, 8:15

    Comment des gens qui ont un degré d'étude relativement haut peuvent-ils prendre des décisions aussi idiotes ? Il faut rendre la liberté à nos jeunes afin qu'ils aient une vie sociale correcte. (Je précise que je n'ai pas d'enfant)

  • Posté par Clément Michael , jeudi 28 janvier 2021, 19:49

    Des règles impossibles à contrôler de toute façon. Comment vérifier qu'un enfant fasse du foot 2 fois semaines + du scoutisme le samedi pm? Au foot, des bulles de 10? Mais lors des matchs, chaque bulle en rencontre une autre... Donc ne changeons rien...

  • Posté par Chluda Cedric, jeudi 28 janvier 2021, 19:06

    Et pour les stages non sportifs (activités ludiques) de 5 jours lors de la semaine de carnaval pour les moins de 12 ans? oui ? non ? garderie ? Parce que nous, on travaille et pas à la maison car impossible.

  • Posté par Lefebvre Pascal, jeudi 28 janvier 2021, 19:05

    Et il faut dire merci sans doute? On permet quelques libertés (petites, les libertés... sport en extérieur uniquement et max à 10, en cette saison, il reste quoi? Pas de foot, pas d'activité artistique) aux 12-18 mais on bride les moins de 13? C'est quoi le rapport? Et c'est quoi la prochaine étape, se rendre compte que les 18-25 ans ont eux aussi besoin de contacts et de sport, et pour compenser, dire aux moins de 13 ans qu'ils ont assez profité, et qu'on stoppe leurs activités? Nos pauvres enfants...

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko